Gazette Drouot logo print

Les Hache ou l’élégance de père en fils

Publié le , par Philippe Dufour
Vente le 26 novembre 2022 - 14:30 (CET) - 70, rue Vendôme - 69006 Lyon

L’illustre dynastie d’ébénistes grenoblois était fêtée à Lyon à travers deux pièces exceptionnelles, l’une par Pierre et l’autre par son fils Jean-François, rivalisant avec une console dorée de la même période.

Pierre Hache (1705-1776), commode galbée en arbalète, vers 1735-1745, estampillée... Les Hache ou l’élégance de père en fils
Pierre Hache (1705-1776), commode galbée en arbalète, vers 1735-1745, estampillée sur les tiroirs « Hache à Grenoble », placage de frêne et loupe de frêne teintée en vert, marqueterie à l’italienne, 82 130 64 cm.
Adjugé : 178 750 

178 750 € auront donc couronné la somptueuse commode «à la régence» réalisée par Pierre Hache, triplant quasiment l’estimation haute de 60 000 €. Longuement analysé dans la Gazette n° 41 (voir l'article La dynastie des Hache à la puissance trois de la page 217), ce modèle présente un remarquable décor marqueté «à l’italienne» de rinceaux feuillagés, d’acanthes et de fleurs, habillant les formes très galbées du meuble à deux tiroirs (82,5 130 65,5 cm). Sur ces derniers, parés d’un placage de frêne et loupe de frêne teintée en vert, on peut lire l’estampille de « Hache à Grenoble ». On rappellera que la pièce appartient à un petit groupe de commodes similaires exécuté par Pierre Hache entre 1730 et 1740, comme l’a souligné la spécialiste Françoise Rouge. Estampillé de Jean-François Hache, fils du précédent, un bureau de milieu à lamelles séduisait à son tour les connaisseurs, avant d’être adjugé 28 750 €. Il porte la précieuse inscription de «Hache Fils à Grenoble» et une étiquette, est constitué d’un bâti en cerisier plaqué sur toutes ses faces d’un décor de loupe de sycomore blonde et rouge, hêtre teinté en brun et ébène (104 164,5 95 cm). Antérieure à ces deux meubles de choix, une console en bois doré d’époque Régence (81 92,5 45 cm) changeait de mains à 13 125 €. Sa façade à motifs feuillagés ajourés repose sur deux montants avant à termes féminins, réunis à la base par une coquille centrale et deux pieds torsadés. Mais le XXe siècle n’était pas absent de l’événement, représenté par une emblématique création de Line Vautrin du modèle « Gerbera », à vue circulaire, en talosel naturel et double entourage de verre blanc et à tain (diam. 18 cm). Malgré l’absence du miroir sorcière, il a été disputé jusqu’à 21 875 €.

samedi 26 novembre 2022 - 14:30 (CET) - Live
70, rue Vendôme - 69006 Lyon
De Baecque et Associés
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne