Gazette Drouot logo print

La dynastie des Hache à la puissance trois

Publié le , par Caroline Legrand
Vente le 26 novembre 2022 - 14:30 (CET) - 70, rue Vendôme - 69006 Lyon

Estampillés Hache, trois meubles proposés à Lyon évoquent le travail des membres les plus célèbres de cette incontournable dynastie d’ébénistes grenobloise.

Pierre Hache (1705-1776), commode galbée en arbalète, vers 1735-1745, estampillée... La dynastie des Hache à la puissance trois
Pierre Hache (1705-1776), commode galbée en arbalète, vers 1735-1745, estampillée sur les tiroirs « HACHE A GRENOBLE », placage
de frêne et loupe de frêne teintée en vert, marqueterie à l’italienne, 82 
130 64 cm.
Estimation : 40 000/60 000 

Thomas Hache (1664-1747) est le premier membre célèbre de la famille. Après un apprentissage effectué à Toulouse chez son père, Noël, et une formation parisienne sans doute auprès de Pierre Gole, un séjour à Chambéry exerce une forte influence dans sa pratique, faisant la part belle aux marqueteries dites « italiennes » et aux bois indigènes. Il s’installe à Grenoble vers 1695, reprenant quelques années plus tard l’atelier de son beau-père, Michel Chevalier. Son travail d’époque Louis XIV est illustré ici par une rare commode conçue précocement – vers 1710-1715, au vu de l’absence de traverse supérieure, l’innovation n’apparaissant que vers 1720-1725 –, au décor marqueté « à l’italienne » sur fond de loupe de frêne teintée vert. Remarquons encore la présence entre les poignées de motifs inédits en forme de « C », coiffant un cartouche à motifs de croisillons et de points sur fond de bois clair. Le meuble est annoncé à 20 000/30 000 € (86 117 70 cm). On avancera dans le temps avec Pierre Hache et une exceptionnelle commode « à la Régence » très galbée à deux tiroirs, au décor marqueté de rinceaux feuillagés, d’acanthes et de fleurs (40 000/60 000 €). Ce modèle relève, selon la spécialiste Françoise Rouge, d’un groupe restreint de trois commodes similaires par leur forme et leur décor et réalisées par Pierre entre 1730 et 1740. Sa marqueterie à l’italienne, préparée à l’avance dans l’atelier, est quant à elle typique de Thomas Hache avec l’emploi des loupes de bois indigènes teintées, le sycomore rouge et le frêne vert. Provenant de la même collection particulière que cette commode, un bureau à lamelles « de milieu » évoquera le travail de Jean-François (1730-1796), fils de Pierre. Comptez 20 000/30 000 € pour ce meuble qui correspond à la première forme du bureau à cylindre, dit « bureau à lames mouvantes », qui apparut vers 1760. Ses lames sont plaquées alternativement de noyer, d’acacia et de prunier, formant un décor géométrique plein de fantaisie. Un seul autre exemplaire de ce type de bureau réalisé par Jean-François Hache est connu à ce jour.
 

Jean-François Hache (1730-1796), bureau à lamelles « de milieu », vers 1769-1771, estampillé Hache Fils à Grenoble et étiquette, bâti en c
Jean-François Hache (1730-1796), bureau à lamelles « de milieu », vers 1769-1771, estampillé Hache Fils à Grenoble et étiquette, bâti en cerisier plaqué sur toutes ses faces d’un décor de loupe de sycomore blonde et rouge, hêtre teinté en brun et ébène, 104 164,5 95 cm.
Estimation : 20 000/30 000 

samedi 26 novembre 2022 - 14:30 (CET) - Live
70, rue Vendôme - 69006 Lyon
De Baecque et Associés
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne