Gazette Drouot logo print

Les Farnèse. Architecture, art, pouvoir à Parme

Publié le , par Ezra Nahmad

Entre le milieu du XVIe et celui du XVIIIe siècle, les Farnèse ont forgé une dynastie «à l’italienne» : une famille de la petite noblesse accède au pouvoir par des jeux d’alliance complexes mais avisés, notamment avec la hiérarchie de l’Église et la papauté, tout en constituant une grosse fortune. Comme les Médicis, les...

Attribué à Augustin Carrache (1557-1602), Portrait de Ranuce Ier Farnèse, vers 1653,... Les Farnèse. Architecture, art, pouvoir à Parme
Attribué à Augustin Carrache (1557-1602), Portrait de Ranuce Ier Farnèse, vers 1653, huile sur toile, 74 57 cm (détail), Parme, Galerie nationale.
© Archivio Complesso Monumentale della Pilotta

Entre le milieu du XVIe et celui du XVIIIe siècle, les Farnèse ont forgé une dynastie «à l’italienne» : une famille de la petite noblesse accède au pouvoir par des jeux d’alliance complexes mais avisés, notamment avec la hiérarchie de l’Église et la papauté, tout en constituant une grosse fortune. Comme les Médicis, les Visconti ou les autres grandes familles d’Italie, les Farnèse savent parfaitement que plus que dans aucun autre pays d’Europe, la légitimité et l’ancienneté s’y acquièrent par les arts, la possession et l’accumulation de productions en tous genres. C’est l’histoire de cette ascension romaine – par l’accaparement de richesses patrimoniales et artistiques, mais aussi le mécénat – qui est radiographiée ici, à partir de l’accession au pontificat d’Alexandre Farnèse, devenu Paul III en 1534. Formé chez les Médicis, soutenu par eux, portraituré par Raphaël alors qu’il était cardinal puis par Titien – œuvres présentes dans l’exposition –, le nouveau pape sait qu’il faut faire vite et frapper fort : le sac de Rome est encore récent, l’avancée des armées ottomanes, les rivalités européennes et la montée du protestantisme signant clairement le déclin de l’Italie. Paul III lance donc des réformes, restaure le prestige de sa charge et crée les duchés de Parme et de Plaisance, pour mettre à leur tête ses enfants illégitimes. L’accrochage et son catalogue, accompagné de textes précieux, relatent les nombreuses facettes culturelles de cette frénétique course à l’opulence et de son déclin. Les échos avec le monde contemporain ne manquent pas, et trop rares sont les expositions tentant ainsi de mettre à plat les relations si complexes entre le pouvoir et les arts. Celle-ci coïncide avec la restauration en profondeur de la «Pilotta» de Parme, en quelque sorte l’annexe du Palais ducal, qui accueille notamment l’extraordinaire théâtre tout en bois. Évidente, l’ambition de cette manifestation phare mérite d’être saluée.

Complesso monumentale della Pilotta,
15, piazzale della Pilotta, Parme, tél. 
: +39 05 21 22 04 00,
Jusqu’au 31 juillet 2022.
https://complessopilotta.it/
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne