Gazette Drouot logo print

Le tsar et l’ordre de Malte

Résultat 518 750 EUR
Publié le , par Sophie Reyssat
Vente le 14 mars 2021 - 14:00 (CET) - Hôtel des ventes du Château, 13, avenue de Saint-Cloud - 78000 Versailles

Témoignages historiques, des actes diplomatiques de Paul Ier retournent à Moscou.

Saint-Pétersbourg, 1797, création du Grand Prieuré de Russie pour l’ordre de Malte... Le tsar et l’ordre de Malte
Saint-Pétersbourg, 1797, création du Grand Prieuré de Russie pour l’ordre de Malte par six actes diplomatiques, trois signés par Paul Ier et trois par ses plénipotentiaires, Alexandre Bezborodko, Alexandre Kourakine et Julio Litta, accompagné d'une traduction française.
Adjugé : 518 750 

Cette dispersion d’art russe sur deux jours était marquée par un coup d’éclat dès le samedi 13. La bataille faisait rage entre collectionneurs pour des documents historiques propulsés à 518 750 € sur une estimation haute de 30 000 € : six actes diplomatiques entérinant la création du Grand Prieuré de Russie pour l’ordre de Malte, en 1797. Le contexte géopolitique est alors tendu, avec la montée en puissance de Bonaparte, qui a des vues sur Malte, l’afflux de Polonais catholiques dans l’Empire russe suite à la partition de leur pays, et le destin incertain du prieuré de l’ordre en Pologne, alors que celui de France a été dissous et ses biens confisqués. Tandis que le Grand Maître cherche la protection et le soutien financier de la Russie, le tsar Paul Ier, ennemi de la France révolutionnaire, voit d’un bon œil une alliance avec l’ordre de Malte, qui lui permettrait d’asseoir ses positions en Méditerranée, et de se poser en défenseur des catholiques et de l’aristocratie européenne. Un traité est ainsi conclu entre les deux parties, et le tsar orthodoxe devient Grand Prieur de l’ordre catholique. Politique oblige… Un autre document repart en Russie, moyennant 23 750 € : une lettre autographe de la grande duchesse Tatiana Nicolaevna, adressée à Zénaïde Sergïévna Tolstoï en 1918, depuis Tobolsk. Le dimanche 14 n’était pas en reste, 113 750 € étant requis, au double de l’estimation, pour le Kremlin de Moscou peint par Dimitri Stelletsky (73 100 cm, voir l'article Souvenirs de Russie sous les murs du Kremlin de la Gazette n° 10, page 112). Konstantin Korovin obtenait 36 250 € pour son huile sur carton de la Place de Clichy (25 40 cm). Bel exemple d’icône de la Vierge noire, peinte en Pologne au XIXsiècle, La Vierge Marie Chenstokhovska était honorée à hauteur de 18 750 €. Il s’agit d’une tempera sur bois, également sculptée, dorée et incrustée de pierres semi-précieuses et de perles fines.

 
dimanche 14 mars 2021 - 14:00 (CET) - Live
Hôtel des ventes du Château, 13, avenue de Saint-Cloud - 78000 Versailles
Osenat
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne