Gazette Drouot logo print

Le musée des Confluences donne la parole aux fleuves du monde

Publié le , par Armelle Fémelat
Nul lieu n’apparaît plus approprié pour accueillir une exposition sur le sujet que ce musée qui s’élève à la jonction du Rhône et de la Saône. Tous les fleuves du monde prennent ici la parole, pour évoquer les liens qui les unissent aux hommes. Engagé et didactique, le propos est ambitieux et la forme, jouant de l’incarnation,...
Ti’iwan Couchili (née en 1972), Tïtïpkai, début du XXIe siècle, bois d’amarante et... Le musée des Confluences donne la parole aux fleuves du monde
Ti’iwan Couchili (née en 1972), Tïtïpkai, début du XXIe siècle, bois d’amarante et pigments minéraux (détail).
© Musée des Confluences - Olivier Garcin
Nul lieu n’apparaît plus approprié pour accueillir une exposition sur le sujet que ce musée qui s’élève à la jonction du Rhône et de la Saône. Tous les fleuves du monde prennent ici la parole, pour évoquer les liens qui les unissent aux hommes. Engagé et didactique, le propos est ambitieux et la forme, jouant de l’incarnation, risquée. Mais…
Cet article est réservé aux abonnés
Il vous reste 85% à lire.
Pour découvrir la suite, Abonnez-vous
Gazette Drouot logo
Déja abonné ?
Identifiez-vous