Gazette Drouot logo print

La Biennale et le salon Fine Arts Paris s'associent pour 5 ans

Publié le , par Vanessa Schmitz-Grucker

Après le séisme de l’éviction de la FIAC du Grand Palais au profit d’Art Basel, c’est un mariage parisien qui s’annonce, une union franco-française de la Biennale et de Fine Arts Paris.

© Fine Arts Paris 2018 / par Tanguy de Montesson La Biennale et le salon Fine Arts Paris s'associent pour 5 ans
© Fine Arts Paris 2018 / par Tanguy de Montesson

En novembre dernier, ces deux foires d’art ancien s’étaient tenues à quelques jours d’intervalle dans la capitale, Fine Arts Paris au Carrousel du Louvre, puis la Biennale au Grand Palais Éphémère. La première s’était positionnée sur la peinture, la sculpture et les objets d’art haut de gamme, quand la seconde s’était ouverte vers le contemporain en soignant une mise en scène novatrice, réalisée par Stabilo, agence néerlandaise travaillant déjà pour la Tefaf. Finalement, les deux organisateurs se sont entendus pour ne pas se concurrencer, mais fusionner au profit d’une nouvelle entité qui pourrait bien repositionner Paris sur la scène internationale des antiquités, et ce d’autant plus que la Biennale, implantée depuis 1962 dans la capitale, était en perte de vitesse.« Tous les marchands attendaient ce projet ambitieux avec une centaine de stands, rigoureusement choisis, d’autant que sur leur dernière édition, Fine Arts Paris et la Biennale n’avaient que cinq exposants en commun, donc il y a un vrai potentiel », pointe Mathias Ary Jan, vice-président du Syndicat national des antiquaires.
La première édition de « Fine Arts Paris et la Biennale » se tiendra au Carrousel du Louvre en novembre, avant d’investir le Grand Palais Éphémère en 2023. Si l’union est signée pour cinq ans, elle devrait s’étendre bien au-delà, une aubaine pour la jeune 
– mais solide — Fine Arts Paris et ses huit marchands fondateurs : « C’est une bonne solution. Le SNA se recentre sur la défense des marchands et s’appuie sur des professionnels pour monter un salon indépendant, dont la stratégie ne sera pas remise en cause à chaque changement de sa gouvernance », se félicite Mathias Ary Jan.

Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne