Laurence Aëgerter, Anaïs Boudot et Douglas Mandry. Au bout du plongeoir, le grand bain à la galerie Binome

Le 16 juin 2020, par Sophie Bernard
Laurence Aëgerter (née en 1972), Bain de minuit (coraux), série «Longo Maï», 2013, tapisserie Jacquard en fils mixtes dont laine de mohair, lurex et fils phosphorescents.
© Laurence Aëgerter/courtesy Galerie Binome

Explorant depuis dix ans les limites de la photographie, la galerie Binome étonne une nouvelle fois en réunissant Laurence Aëgerter, Anaïs Boudot et Douglas Mandry autour du thème de l’eau. Surprise, ce ne sont pas des tirages traditionnels qui accueillent le visiteur mais trois tapisseries signées de la première, dont le grand format (280 130 cm) intrigue. Le point de départ de ces pièces réalisées au métier Jacquard ? Des images d’anonymes dénichées sur Internet. Le tissage a été effectué avec différents types de fils dont certains, phosphorescents, modifient la perception de l’œuvre en fonction de la lumière. Ainsi les corps des nageurs s’illuminent-ils dans l’obscurité tandis que, de jour, on perçoit un scintillement évoquant celui du soleil sur l’eau. Douglas Mandry utilise également un support aussi atypique que son procédé d’impression, la lithographie. En associant un géotextile usagé – ayant servi à recouvrir des glaciers pour ralentir leur fonte – et des images des années 1920 des pionniers de l’alpinisme, l’artiste suisse pose la question de l’intervention et de l’influence de l’homme sur le paysage. Plus intimes par leur format, les tirages gélatino-argentiques sur plaques de verre d’Anaïs Boudot nous invitent quant à eux à regarder ce qui est habituellement invisible, le passage du temps, avec une série de gros plans de pierres polies par l’eau. Originellement prévue pour Art Paris, – annulée pour cause de coronavirus –, cette exposition ne présente qu’une dizaine de pièces, mais est un concentré d’émotions et de réflexion.

Galerie Binome,
19, rue 
Charlemagne, Paris IVe, tél. : 01 42 74 27 25.
Jusqu’au 1er août 2020.
www.galeriebinome.com
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne