Gazette Drouot logo print

L’air du large avec Moret, Denis et Du Puygaudeau

Publié le , par Philippe Dufour
Vente le 23 juillet 2022 - 14:00 (CEST) - Hôtel des ventes, 26, rue du Château - 29200 Brest

Cette session brestoise augurait d’un bel été sur les côtes de Bretagne ou du Languedoc, célébrées par les artistes néo-impressionnistes français.

Henry Moret (1856-1913), Gros temps, côte de Bretagne, 1909, huile sur toile signée... L’air du large avec Moret, Denis et Du Puygaudeau
Henry Moret (1856-1913), Gros temps, côte de Bretagne, 1909, huile sur toile signée et datée, titrée au dos, 60 81 cm.
Adjugé : 100 440 

Hommage à la péninsule armoricaine pour commencer, avec une toile magistrale d’Henry Moret décrivant un Gros temps, côte de Bretagne, une huile signée et datée «1909», également titrée au dos, qui décrochait 100 440 €… Naturellement, l’œuvre tumultueuse (60 81 cm) s’accompagnait d’un certificat du spécialiste Jean-Yves Rolland. On restait en pays celtique avec la composition suivante : Le Pouldu, le feu sur la plage (60 81 cm), signée Ferdinand Loyen du Puigaudeau et sujet du «Zoom régions» de la Gazette n° 28 (voir l'article La lumière dans la nuit de Ferdinand Loyen du Puigaudeau page 20). Récompensée par 42 160 €, elle met en scène un groupe de Bretonnes assises près d’un feu, sur la grève de Pouldu, au clair de lune. Ajoutons qu’elle a figuré à l’exposition « L’école de Pont-Aven berceau de la modernité », présentée au musée de Pont-Aven en 2018. L’on se dirigeait vers un port célèbre, ensuite, avec Maxime Maufra et sa toile Douarnenez soir brumeux, brossée en 1897 (54 65 cm). Décrochant 32 240 €, elle aussi a figuré à l’accrochage du musée de Pont-Aven. C’est sur les rivages bretons que l’art de Maufra s’est véritablement épanoui, et en particulier dans la presqu’île de Quiberon et autour de la baie de Douarnenez. On prenait la route du Midi avec Maurice Denis, auteur de La Maison de cure de Palavas-les-Flots, une peinture à l’huile mesurant 28 100 cm. Il s’agit de l’esquisse de l’un des trois panneaux principaux de la décoration de la salle du Conseil des Hospices civils de Saint-Étienne réalisés en 1936, qui représente l’un des centres de soins dépendant de cette institution. Chantant les louanges de cette thérapie pour enfants basée sur le soleil et une alimentation naturelle (personnifiés par une femme nue et un paysan présentant les produits de ses champs), la toile ne recevait pas moins de 45 880 €. Ambiance bien différente avec un dernier lot : une Étude de tête, lettre à Michael Nelson due à Lucian Freud, exécutée à l’encre et au fusain, signée et annotée (47,5 38,7 cm). Datant de la fin 1939 ou du début de l’année suivante, cette feuille destinée à un ami a été adjugée 40 300 €.
 

Maurice Denis (1870-1943), La Maison de cure de Palavas-les-Flots, huile sur toile signée, 28 x 100 cm. Adjugé : 45 880 €
Maurice Denis (1870-1943), La Maison de cure de Palavas-les-Flots, huile sur toile signée, 28 100 cm.
Adjugé : 45 880 
samedi 23 juillet 2022 - 14:00 (CEST) - Live
Hôtel des ventes, 26, rue du Château - 29200 Brest
Thierry - Lannon & Associés
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne