Juliette Binoche

Le 26 novembre 2020, par La Gazette Drouot

La comédienne s’engage aux côtés de la fondation GoodPlanet en participant à sa vente aux enchères caritative en ligne, du 27 novembre au 6 décembre. L’occasion de s’offrir un déjeuner avec elle…

Juliette Binoche
© Bruno et Nico Van Mossevelde

Êtes-vous plutôt peinture, objet, photo… ?
La peinture m’est plus familière : enfant, j’aimais le rapport des couleurs et des formes sur le papier. Se lancer sur une page blanche m’a toujours attirée.
Votre dernier coup de cœur culturel ?
J’aime quand je suis émue par une création ou un(e) créateur(trice). L’œuvre est un lieu nouveau, un lien d’ailleurs, vrai et généreux. C’est ce que j’ai ressenti en voyant Édouard Louis jouer un seul-en-scène au théâtre des Abbesses dans Qui a tué mon père.
Une œuvre que vous aimeriez posséder ?
Une œuvre ne se possède jamais. Elle se donne, elle se sent, elle se respire, elle aide à vivre.
L’artiste qui vous touche ?
Celui qui s’oublie dans l’acte créateur.
Tendance FIAC ou Biennale Paris ?
Tendance libre.
Existe-t-il un fil conducteur dans vos acquisitions ?
La joie !

Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne