Gazette Drouot logo print

Les arts du sud de la France de Caroline Pigozzi

Publié le , par Caroline Legrand
Vente le 12 octobre 2022 - 09:30 (CEST) - 31, boulevard d'Alsace - 06400 Cannes

Caroline Pigozzi s’est installée au cap d’Antibes il y a plus de trente ans. Dans sa maison, les arts du Midi, notamment des centaines de céramiques, réchauffaient les lieux de leurs couleurs.

Clément Massier (1844-1917), Golfe-Juan, paire de grands bougeoirs modèle n° 57 « Kabyle »,... Les arts du sud de la France de Caroline Pigozzi
Clément Massier (1844-1917), Golfe-Juan, paire de grands bougeoirs modèle n° 57 « Kabyle », première grandeur, en faïence émaillée bleu turquoise, non marqués, h. 45 cm.
Estimation : 400/500 

Fille d’Henri-Théodore Pigozzi, grand industriel fondateur de Simca, Caroline Pigozzi s’est installée il y a une trentaine d’années dans sa demeure proche du sémaphore du cap d’Antibes, baptisée « Sous le phare ». Aujourd’hui, durant trois jours, elle en disperse le mobilier qui l’a vu devenir écrivaine et une journaliste de renom auprès du Figaro Magazine pour lequel elle renoue avec les politiciens et hommes de pouvoir croisés chez son père, — puis de Paris Match, dont elle devient la correspondante au Vatican. Son mobilier dédié aux années 1930 à 1970 offre une large part à la céramique. Avec la volonté de « consommer local », Caroline a acquis de nombreuses faïences émaillées bleu turquoise, notamment de la dynastie Massier à Vallauris que l’on compte par centaines. De Jean, on remarquera un vase et sa sellette à côtes torses prisé 600/800 €, et de son père Delphin, une paire d’aiguières à anses en forme de jeunes femmes (400/500 €). On retrouvera également un plat au Profil de Jacqueline de Pablo Picasso pour Madoura, estimé 4 500/5 500 €, une plaque de Roger Capron illustrant les Vendanges à 1 200/1 500 €. Moins connues, trois cents faïences de Monaco à quelques dizaines d’euros pourraient créer la surprise. Des objets provençaux – dont de la tabletterie de Nice ou d’Antibes – côtoieront encore des arts de la table, notamment de la verrerie de Biot, et des créations en fer forgé d’une amie de Caroline Pigozzi, la créatrice Joy de Rohan-Chabot. Une paire de fauteuils à décor de branchages fleuris sera ainsi à batailler à 3 000/4 000 €.

mercredi 12 octobre 2022 - 09:30 (CEST) - Live
31, boulevard d'Alsace - 06400 Cannes
Pichon & Noudel-Deniau (Azur Enchères)
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne