Gazette Drouot logo print

Henry Hayden, période cubiste

Résultat 204 600 EUR
Publié le , par Philippe Dufour
Vente le 03 décembre 2022 - 14:15 (CET) - Abbaye-aux-Dames, 11, place de L'Abbaye - 17100 Saintes

Deux œuvres magistrales ont évoqué les années vouées au cubisme par le peintre de Montparnasse, mettant en scène des objets du quotidien vus dans ce prisme novateur.

Henri Hayden, Nature morte cubiste à la bouteille de chianti, 1920, huile sur toile... Henry Hayden, période cubiste
Henri Hayden, Nature morte cubiste à la bouteille de chianti, 1920, huile sur toile signée, étiquette au dos portant l’inscription manuscrite «Henri Hayden XII. 1920 Paris», 65,5 81 cm (détail).
Adjugé : 204 600 

Vue dans la Gazette n° 42 (voir l'article Une nature morte d’Henri Hayden de la collection Conrad Moricand, page 44), la rare Nature morte cubiste à la bouteille de chianti brossée par Henry Hayden en 1920 a été finalement appréciée à hauteur de 204 600 €, soit plus de deux fois son estimation haute. La toile (65,5 81 cm) témoigne avec brio des recherches formelles menées par l’artiste d’origine polonaise entre 1910 et 1922, date de son retour définitif à une certaine figuration. À ses qualités plastiques s’ajoutait une provenance séduisante : celle de la collection du dandy Conrad Moricand (1887-1954), personnage haut en couleur du Paris de l’entre-deux-guerres. Du même Hayden, et d’un pedigree identique, on pouvait aussi décrocher la Nature morte à l’échiquier et au journal des alentours de 1915, soit un collage, gouache et aquarelle signé deux fois en bas à droite (41 55 cm). Cette période correspond à une grande proximité avec Juan Gris, qui utilise le même quotidien Le Journal pour ses créations. Bientôt intégrée (comme la précédente) au catalogue raisonné de l’artiste préparé par Laurence Le Cieux, cette composition caractéristique inscrivait 28 520 €. Joseph Morris Raphael, lui, a quitté sa Californie natale pour étudier à l’École des beaux-arts de Paris, avant de résider en France jusqu’à son retour aux États-Unis en 1939. Artiste postimpressionniste, il était ici l’auteur de Champs fleuris, figurés à larges touches à l’huile sur carton (34 42 cm), et achetés pour 17 360 €. D’une facture plus réaliste, Pierre de Belay décrivait une Scène de marché à Pont-l’Abbé, sur une toile datée de 1925. Ce jeune Breton autodidacte a peint sur le motif à Paris, et surtout en Bretagne. Instantanés de la vie quotidienne, bateaux à quais et marins ont eu ses préférences. Quant à l’œuvre présentée ici, elle a été adjugée 12 150 €.

 

Henri Hayden (1883-1970), Nature morte à l’échiquier et au journal, vers 1915, collage, gouache, aquarelle, signée, 41 x 55 cm. Adjugé : 2
Henri Hayden (1883-1970), Nature morte à l’échiquier et au journal, vers 1915, collage, gouache, aquarelle, signée, 41 55 cm.
Adjugé : 28 520 
samedi 03 décembre 2022 - 14:15 (CET) - Live
Abbaye-aux-Dames, 11, place de L'Abbaye - 17100 Saintes
Geoffroy - Bequet
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne