Georges Valmier à la Galerie Zlotowski

Le 02 février 2021, par Virginie Huet
Georges Valmier, La Leçon de piano, 1922, gouache et collage sur papier, 14,6 16,8 cm.

Une mer de toits fumants se fond dans le ciel de Paris, comme lui étale, d’un bleu laiteux, céladon, sans soleil mais radieux, presque phosphorescent. C’est une petite huile sur toile de 1908, qu’on jurerait peinte par Albert Marquet. Elle est en vérité signée Georges Valmier (1885-1937), cet oublié de l’aventure cubiste parti trop tôt, à 52 ans. Dans l’hommage que lui rend la galerie Zlotowski, quinze ans après le premier et dernier en date, elle arrive en fin de parcours. C’est pourtant une œuvre précoce chez Valmier, exécutée dans cette manière postimpressionniste vite emportée par la vague abstraite qu’il prendra dans les années 1930, avec Arp, Gleizes ou Hélion, tous membres du groupe Abstraction-Création, et dont une dizaine de compositions spatiales, spirituelles, flottent au même niveau inférieur. Ce que ce petit tableau révèle de son auteur, c’est la permanence de son signe distinctif, ce talent de coloriste qui l’aura laissé dans l’ombre, malgré une présence répétée aux cimaises de l’Effort Moderne, la galerie de Léonce Rosenberg, son marchand dès 1920 : sa gamme tendre – vert amande, rose bonbon, lavande – n’est pas au goût de l’époque, qui préfère les teintes neutres de Braque ou Picasso. Hormis quatre natures mortes et autoportraits de jeunesse, sa palette joyeuse, pop avant l’heure, domine. Surtout à l’étage, tout entier consacré à sa période cubiste, prolifique, pleine de sujets domestiques – fleurs, fruits, nus – ou de plein air – bal musette, troupeaux en montagne. C’est dans un portfolio de pochoirs, publié en 1930 aux éditions Albert Lévy, que se trouve la clé d’une œuvre surdouée qui aura, en trois cents huiles et beaucoup plus de gouaches, joué tous les airs de son temps : le mélomane, qui chantera Ravel, Fauré ou Satie, y perfectionne son répertoire de motifs décoratifs passés de l’aplat au volume, à la scène comme à la ville. Ainsi de ce ravissant sac bourse en perles et soie, tissé pour les dix-huit ans de sa fille.

Galerie Zlotowski,
20, rue de Seine, Paris 
VIe, tél. : 01 43 26 93 94.
Jusqu’au 27 février 2021.
www.galeriezlotowski.fr
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne