Gazette Drouot logo print

Fumées, cocktails et maternité moderne

Publié le , par Philippe Dufour
Vente le 15 mars 2022 - 10:00 (CET) - 13, rue Traverse - 29212 Brest

Une diversité recherchée s’affichait à Brest, réunissant un petit brûle-parfum Ming à une peinture de Jean Souverbie et un spectaculaire meuble-bar 1960.

Jean Souverbie (1891-1981), Maternité, 1946, huile sur toile, signée et datée, 46 x 33 cm.... Fumées, cocktails et maternité moderne
Jean Souverbie (1891-1981), Maternité, 1946, huile sur toile, signée et datée, 46 33 cm.
Adjugé : 15 376 

De dimensions plutôt modestes (8 cm de hauteur sans le couvercle, pour un diamètre de 11,5 cm), un brûle-parfum tripode chinois, en bronze et émaux cloisonnés, en a surpris plus d’un… À décor de chrysanthèmes, fleurs et rinceaux feuillagés, il a décroché 20 832 €, alors que son couvercle, en bois sculpté et ajouré de rinceaux stylisés, la prise en forme de lingzhi et son socle dans le même matériau sont postérieurs. Il est vrai que l’objet originel date de la dynastie Ming, et plus précisément du XVIe ou XVIIe siècle. Toujours au chapitre des arts décoratifs, on admirait une riche paire de candélabres dans le goût de Pierre-Philippe Thomire en bronze ciselé, doré et patiné noir, reposant sur des bases quadrangulaires surmontées d’un globe feuillagé et soutenant des Victoires ailées qui portent des couronnes de laurier, formant soutien à six feux. D’époque Empire, ce couple d’accessoires (h. totale 90 cm, base 17,5 17,5 cm) recevait 14 880 €. Pour le design, c’est un étonnant bar roulant Diamant de Vuillermoz, des environs de 1960, qui raflait la mise avec 13 640 €. De forme icosaèdre, en placage de bois exotique, laiton et métal doré, son caisson s’ouvre par trois abattants qui découvrent deux étages de rangements en cuir, le tout sur piétement tripode en bronze doré se terminant par des roulettes (h. 82 cm, diam. 57 cm). Sur les cimaises régnait également en maître Jean Souverbie, à travers une Maternité, une toile signée et datée «46» (46 33 cm). L’œuvre, dont l’authenticité a été confirmée par Frédéric Souverbie, a trouvé preneur pour 15 376 €. Mais on allait chercher le meilleur résultat de la session brestoise (totalisant 1 309 700 €) dans les écrins : s’y cachait un important solitaire en or blanc serti d’un diamant demi-taille de 5,40 ct environ, de couleur K et pureté SI2 (poids brut 4,30 g). Il était à vous pour 37 200 €.

Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne