Gazette Drouot logo print

Escapade en terre basque avec Arrue et Masson

Publié le , par Philippe Dufour
Vente le 06 août 2022 - 14:00 (CEST) - 8, rue Dominique-Larréa, Z.A. Layatz - 64500 Saint-Jean-de-Luz

C’étaient les deux principales vedettes d’une session devenue incontournable, et l’occasion de retrouver les ténors d’une école aujourd’hui convoitée.

Ramiro Arrue (1892-1971), La Baie de Saint-Jean-de-Luz, huile sur panneau signée,... Escapade en terre basque avec Arrue et Masson
Ramiro Arrue (1892-1971), La Baie de Saint-Jean-de-Luz, huile sur panneau signée, 90 165 cm (détail).
Adjugé : 74 400 

Cet impressionnant ensemble de peintures aux accents régionaux provient pour une part de la collection d’œuvres rassemblées par un médecin de Saint-Jean-de-Luz. Cet esthète affichait une forte préférence pour l’incontournable Ramiro Arrue, dont pas moins de dix œuvres étaient proposées là. Pour commencer, on découvrait le lumineux panorama de La Baie de Saint-Jean-de-Luz, fixé sur panneau et signé (90 165 cm, voir détail page de  droite). Doté d’une facture autographe de l’artiste en date du 28 septembre 1957, le tableau s’est envolé jusqu’à 74 400 €. On se rapprochait des quais avec la pièce suivante, pour observer une Course de Traînières à la gouache (23 37 cm à vue) ; cette représentation d’une épreuve sportive mettant en concurrence d’anciennes barques de pêche à rame reconverties en canots de course, décrochait à l’arrivée 52 080 €. Direction le fronton ensuite, avec une autre gouache mettant en scène Le Repos des Pelotaris (32 26 cm), où les jeunes athlètes ne recevaient pas moins de 49 600 € ; l’œuvre n’était pas une inconnue, car elle avait eu les honneurs d’une reproduction dans le Programme officiel de la grande semaine de pelote basque de 1929, légendée d’un extrait du roman de Pierre Loti, Ramuntcho. Ambiance virile toujours avec la gouache suivante, d’un sujet plus laborieux : Les Marins sur les quais de Saint-Jean-de-Luz (25,5 36,5 cm). On les adoptait contre 27 280 €. N’oublions pas encore de mentionner le résultat obtenu par une dernière gouache du maître provenant d’une autre collection, représentant des Maisons au bord de l’eau et réalisée vers 1920 (49,5 60 cm) ; pour cette vision bucolique, exposée à Paris en mars 1927 à la galerie Artiste et artisan, il fallait compter 40 920 €. Changement de lieu avec la toile suivante par Georges Masson analysée dans la Gazette n° 29 (voir l'article Le Pays basque de Masson, Arrue et Floutier page 76), puisqu’il s’agissait de cette Procession des txistularis à Pasajes (51 62 cm), applaudie à 17 980 €.
 

Georges Masson (1875-1949), Procession des txistularis à Pasajes, huile sur toile signée, 51 x 62 cm. Estimation : 17 980 €
Georges Masson (1875-1949), Procession des txistularis à Pasajes, huile sur toile signée, 51 62 cm.
Estimation : 17 980 
samedi 06 août 2022 - 14:00 (CEST) - Live
8, rue Dominique-Larréa, Z.A. Layatz - 64500 Saint-Jean-de-Luz
Côte Basque Enchères Lelièvre - Cabarrouy
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne