Gazette Drouot logo print

De Renoir à Lalique, un florilège du XXe siècle

Publié le , par Philippe Dufour
Vente le 15 mai 2021 - 14:30 (CEST) - 73 Bd de La Croisette - 06400 Cannes

Toiles de maîtres, verreries art déco et gemmes de la meilleure eau ont émaillé ces vacations du week-end de l’Ascension orchestrées par l’opérateur cannois, fidèle à ses domaines d’expertise.

Bernard Buffet (1928-1999), Les Ombelles jaunes, 1966, huile sur toile, 92 x 60 cm.... De Renoir à Lalique, un florilège du XXe siècle
Bernard Buffet (1928-1999), Les Ombelles jaunes, 1966, huile sur toile, 92 60 cm.
Adjugé : 188 250 

En majesté, le bouquet simplissime aux tonalités solaires signé par Bernard Buffet attirait tous les regards : ces Ombelles jaunes, peintes sur toile (92 60 cm) en 1966 – comme l’indique une date à droite –, portant également au dos la référence « 41T ». Naturellement, cette brassée estivale brossée d’un pinceau incisif s’accompagne d’un certificat de Maurice Garnier, établi le 18 mai 1973. Bien des atouts donc, qui emportaient l’œuvre jusqu’à 188 250 €. La composition suivante portait la signature d’Auguste Renoir, traitant ici l’un de ses thèmes préférés avec Tête d’enfant. La toile (12,5 9,5 cm) est reproduite dans l’ouvrage Tableaux, pastels et dessins de Pierre-Auguste Renoir par Ambroise Vollard, sous le n° 1460 dans l’édition de 1989. Précisons que le tableau a été prêté et exposé au musée Renoir de Cagnes-sur-Mer, Les Colettes (dernière demeure du maître) de 2013 à 2021. Aussi, a-t-il pu prétendre à 82 850 €. Dans son sillage, on relevait, à 26 355 €, une aquarelle gouachée signée par Jean Dufy et représentant la Brasserie au bois de Boulogne ; la feuille (44 59,5 cm) sera reproduite au tome III du catalogue raisonné de l’artiste. De Paul Signac, une autre aquarelle – et fusain – de 1926 montrait Les Andelys ; l’œuvre (22 28 cm) partait à 25 100 €. En revanche, l’acrylique de Hans Hartung, T1977-R39 (voir l'article Hartung, explosion contrôlée de la Gazette n° 18, page 97), n’a pas trouvé preneur. Au rayon des arts déco, on attendait surtout le flacon (h. 11,7 cm) au «bouchon-mûres» créé en 1920 par René Lalique (voir l'article Les fruits du désir parfumé de René Lalique de la Gazette n° 18, page 30) : il a trouvé son public avec 29 500 €. Enfin, lors de la vente du dimanche 16 mai, se détachaient quelques gemmes hors normes, tel un diamant sur papier de forme ronde de 5,04 ct (couleur H, pureté VS1), adjugé 52 100 €, ou encore un saphir birman de taille coussin et de 15,41 ct, monté sur platine et serti de diamants baguette calibrés (poids brut 18,20 g), empoché à 37 725 €.

samedi 15 mai 2021 - 14:30 (CEST) - Live
73 Bd de La Croisette - 06400 Cannes
Besch Cannes Auction
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne