Cindy Sherman. Une rétrospective à la fondation Louis Vuitton

Le 06 octobre 2020, par Sophie Bernard
Cindy Sherman (née en 1957), Untitled #466 (série «Society Portraits»), 2008, épreuve couleur chromogène, 246,7 162,4 cm, collection David Roberts, Londres.
Courtesy de l’artiste et Metro Pictures, New York © 2020 Cindy Sherman

La recette est toujours la même, et pourtant le résultat est à chaque fois différent. Depuis le milieu des années 1970, Cindy Sherman se met en scène, non pour parler d’elle au travers d’autoportraits mais pour scruter la place de la femme dans la société et sa représentation. Avec cette rétrospective réunissant cent soixante-dix pièces de 1975 à 2020 – de trente-sept prêteurs français et internationaux –, on mesure l’ampleur de son œuvre. Au fil de dix-huit séries, présentées chronologiquement et introduites par les célèbres «Untitled Film Stills» (1977-1980) et «Rear Screen Projections» (1980), on passe du noir et blanc à la couleur et des moyens aux grands formats. Astucieusement articulé en niches semi-circulaires, le vaste espace conçu par Frank Gehry se révèle approprié pour ce défilé de personnages. Ce parti pris, associé au choix d’habiller les murs de couleurs saturées, évite la lassitude et permet d’entretenir la surprise. Le point d’orgue est l’installation Murals (2010), un impressionnant papier peint déployé sur toute la hauteur des cimaises de la Fondation : tels des Lilliputiens, on fait face à des géantes. Quand Cindy Sherman ne nous trouble pas avec ses personnages inquiétants – «Fairy Tales», «History Portraits», «Masks» ou encore «Clowns» –, elle parvient encore à nous surprendre. En témoigne sa dernière série photographique, inédite, où elle apparaît en homme («Men», 2019-2020). Tout au long du parcours, des miroirs réfléchissent par ailleurs notre propre image : une belle trouvaille qui produit son effet.

Fondation Louis Vuitton,
8, avenue du Mahatma-Gandhi, Paris 
XVIe.
Jusqu’au 3 janvier 2021.
fondationlouisvuitton.fr
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne