Bruneaf 30e édition

Le 23 juillet 2020, par Agathe Albi-Gervy

L'édition anniversaire de Bruneaf aura bien lieu, un rendez-vous incontournable pour les collectionneurs d’art extra-européens.

Masque Pende, RDC - galerie Ambre Congo.

Trente ans déjà que la Bruneaf constitue un rendez-vous incontournable pour les collectionneurs d’art extra-européens. Et son édition anniversaire aura bien lieu. Elle fera cavalier seul, la manifestation Cultures — The World Art Fair – créée en 2016 pour rassembler trois foires (Bruneaf pour l’art tribal, BAAF pour l’archéologie et AAB pour les arts d’Asie) –, ayant été dissoute en mars dernier pour des raisons internes. Des trois entités, seule la Bruneaf a survécu. Si les organisateurs ont affiché l’hiver dernier leur volonté d’inviter l’art contemporain à se mêler aux autres spécialités, force est de constater que la crise sanitaire a perturbé leurs projets. Cependant, l’événement viendra, du 3 au 6 septembre, à Bruxelles, raviver un marché de l’art quelque peu bousculé ces derniers temps. Sous la présidence de Didier Claes, le comité a invité dix-huit galeries à célébrer, impasse Saint-Jacques, la diversité des expressions artistiques mondiales. Les enseignes bruxelloises, naturellement majoritaires, se nomment Emmanuel Ameloot, Ambre Congo, Didier Claes, Patrick Claes, Luc Clément, Bernard de Grunne, Cécile Kerner + Alexis Fink, Philippe Laeremans, Alain Naoum, Joaquin Pecci, Adrian Schlag et 2r Ritual Gallery. À celles-ci se joindront la française Bruno Frey, d’Arnay-le-Duc, la madrilène Angel Martin et l’internationale Kellim Brown, présente à Bruxelles et Ormond Beach (en Floride). La librairie d’art Vasco & Co et la maison de ventes spécialisée Native Auctions participent elles aussi à l’événement.

Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne