Bernard de Grunne

Le 08 décembre 2017, par La Gazette Drouot
© Photo Loraine Bodewes

Ce qui a déclenché votre vocation ?
Tel Jean-Sébastien Bach, issu d’une célèbre dynastie de musiciens, je suis né au sein d’une famille de collectionneurs d’art africain. J’ai grandi au milieu de la collection de mon père, j’ai commencé à m’intéresser et à étudier les objets dès l’âge de 12-14 ans.

Mais si tout était à refaire, vous seriez…
Éthologue, c’était ma vocation première.

Votre dernier coup de cœur ?
L’exposition «Forêts natales» au musée du quai Branly. J’ai également éprouvé un véritable coup de cœur pour L’Empire des Lumières, un tableau de Magritte récemment passé en vente à New York.

L’artiste que vous aimeriez présenter ?
Il s’agit surtout d’une œuvre : Mlle Pogany, une sculpture en marbre de Constantin Brancusi, réalisé en 1931.

La phrase professionnelle que vous répétez souvent ?
«Mains de maîtres».

Vos projets ?
Nous préparons la Brafa à Bruxelles et Tefaf Maastricht 2018.


Galerie Bernard de Grunne - Tribal Fine Arts, avenue Franklin Roosevelt 180, 1050 Bruxelles, Belgique, tél. : +32 2 502 31 71, www.bernarddegrunne.com

 

Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne