Gazette Drouot logo print

Avec la bénédiction d’un Christ florentin

Publié le , par Philippe Dufour
Vente le 04 juillet 2021 - 10:30 (CEST) - 14, rue des Jardins - 59000 Lille

Biagio di Antonio Tucci, l’auteur de ce Christ émouvant, use des dernières inventions plastiques de son temps. Emblématique des découvertes du XVIIIe siècle, sonnait aussi une pendule «à l’Amérique».

Biagio di Antonio Tucci (documenté de 1446 à 1508), Christ bénissant, panneau, 36 x 25 cm.... Avec la bénédiction d’un Christ florentin
Biagio di Antonio Tucci (documenté de 1446 à 1508), Christ bénissant, panneau, 36 25 cm.
Adjugé : 15 000 

Le peintre Biagio di Antonio Tucci n’a été identifié qu’assez récemment, par l’historien de l’art Everett Fahy, dans son ouvrage de référence, Quelques suiveurs de Domenico Ghirlandaio, paru à New York en 1976. Jusque-là dénommé par certains «Utili», on a donc appris avec certitude qu’il travailla entre 1446 et 1508 ; d’abord à Florence, synthétisant les influences de Lippi, Ghirlandaio et Verrocchio, puis à Faenza et à Rome, où il participe au chantier de la chapelle Sixtine. Il est ici l’auteur d’un Christ bénissant, un tableau de dévotion inédit (36 25 cm), que l’on peut rapprocher d’un panneau supérieur du retable de l’Adoration de l’Enfant que Biagio di Antonio a réalisé en 1476 à Faenza (conservé au musée du Petit Palais d’Avignon). Dans tous les cas, une pièce rare que les connaisseurs se sont disputée jusqu’à 15 000 €. Les arts décoratifs n’étaient pas en reste lors de la session lilloise, emmenés – à raison de 20 000 € – par une imposante pendule (46 36 13,5 cm) en bronze ciselé, patiné et doré, à décor d’une femme symbolisant l’Amérique ; elle tient un arc et est vêtue de plumes, assise sur une borne d’où s’échappe un crocodile. On remarquait aussi son cadran signé «Deverberie à Paris». Datant du début du XIXe siècle, elle connaît un modèle similaire dans l’Encyclopédie de la pendule française de Pierre Kjellberg (éd. de l’Amateur, 1997, p. 352). Quant à la Panthère marchant de Roger Godchaux, elle a été apprivoisée à 11 500 € ; le félin est le sujet d’une sculpture en bronze à patine nuancée, une fonte d’édition ancienne à la cire perdue de Susse, avec signature et cachet du fondeur (12,5 24 cm).

Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne