Gazette Drouot logo print

Annette Messager. Comme si

Publié le , par Harry Kampianne

Annette Messager aime brouiller les pistes. Son filet de voix, répétant en boucle «comme si» dès l’entrée de l’exposition, transporte le visiteur dans un espace-temps irrationnel de contes acides, parfois cruels, mâtinés de son humour aux élans féministes. Un somptueux venin qu’elle distille dans les salles du LAM comme...

Annette Messager (née en 1943), Mes enluminures (Brute), 1988, graphite, encre de... Annette Messager. Comme si
Annette Messager (née en 1943), Mes enluminures (Brute), 1988, graphite, encre de Chine et crayon sur papier, 16,9 16,9 cm,
FRAC Picardie Hauts-de-France, Amiens.

Photo : André Morin

Annette Messager aime brouiller les pistes. Son filet de voix, répétant en boucle «comme si» dès l’entrée de l’exposition, transporte le visiteur dans un espace-temps irrationnel de contes acides, parfois cruels, mâtinés de son humour aux élans féministes. Un somptueux venin qu’elle distille dans les salles du LAM comme une colporteuse de rêves, un peu truqueuse, un peu espiègle. Ce «comme si», presque enfantin, est extirpé du roman Personne de Gwenaëlle Aubry, dans lequel la narratrice évoque les multiples identités d’un père, poussé à romancer son existence. Prmière surprise, au détour d’un parcours truffé de pièces maîtresses telles Faire des cartes de France, Daily ou encore Mes enluminures, on découvre une abondance de dessins proches du lavis : un médium qu’elle privilégie depuis 2019 pour raisons médicales. «J’ai commencé une série de soixante-dix-sept dessins à l’acrylique, intitulée “Tête à tête”, qui met en scène des squelettes et des vanités. Quand on dessine, on redevient enfant. C’est ce qui me plaît. C’est immédiat.» Parmi ses derniers travaux figurent les multiples portraits de Jeanne d’Arc au bûcher dans Requiem pour Jeanne, nouvelle icône féminine succédant aux Femen de la série de 2016. «Jeanne d’Arc, comme les Femen, est une féministe, une guerrière», précise-t-elle. Une autre installation récente est La Revanche des animaux, sorte d’apocalypse où la faune envahit une ville en ruine, qu’elle explique avoir réalisée à partir de «cartons, de matériaux simples, que je cassais dans un second temps». Et sans se départir de son esprit décapant, elle ajoute : «Au beau milieu des ruines, il n’y a qu’un seul humain, Ken, le compagnon bête et idiot de Barbie, écrasé par un rocher.» En réalité, «Comme si» est une exploration des nombreuses facettes d’Annette Messager, à la fois joueuse, rêveuse, acidulée, qui, telle une brodeuse, tisse son univers en une sarabande tragi-comique sans ordre chronologique. Un vrai plaisir.

Le LaM,
1, allée du Musée, Villeneuve-d’Ascq (59), tél. 
: 03 20 19 68 68,
Jusqu’au 21 août 2022.
www.musee-lam.fr
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne