Amira Gad

Le 20 septembre 2019, par Agathe Albi-Gervy
Amira Gad
photo Marco Kesseler

Elle est la nouvelle directrice artistique de la puissante enseigne Lehmann Maupin, implantée à New York, Hong Kong et Séoul. Débauchée des Serpentine Galleries, musées dont elle était l’une des commissaires d’exposition depuis 2014, la jeune femme a désormais la charge de développer les programmes artistiques de la galerie d’art contemporain, tant en Grande-Bretagne qu’en Europe ; elle participera également à l’ouverture de son cinquième espace, prévue au printemps 2020 dans le quartier de South Kensington. Ses deux patrons, Rachel Lehmann et David Maupin, comptent sur elle pour insuffler à leur département curatorial – créé en 2016 – son savoir-faire en matière d’exposition, et de le faire bénéficier de son réseau d’institutionnels. Il faut dire que la réputation d’Amira Gad n’est plus à faire : membre du comité de sélection de la section «Social Work» de Frieze London l’an dernier, elle a, en 2015 et 2017, organisé aux Serpentine Galleries les expositions monographiques consacrées à Arthur Jafa et Jimmie Durham, deux artistes récompensés du Lion d’or à la Biennale de Venise 2019. Sa propre présentation des œuvres d’Arthur Jafa, actuellement déployée au Moderna Museet de Stockholm, a reçu l’AICA Award de la meilleure exposition 2018 en Allemagne, tandis que celle qu’elle a dédiée à Lynette Yiadom-Boakye a bénéficié du Sky Arts Award en 2016. 

Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne