Amélie-Margot Chevalier

Le 28 février 2019, par La Gazette Drouot
Amélie-Margot Chevalier

Ce qui a déclenché votre vocation ?
J’appartiens à la quatrième génération de la tribu Chevalier : le textile est dans mon ADN, je suis née dans une tapisserie feuilles de choux !

Mais si tout était à refaire, vous seriez…
La même ! j’ai une chance incroyable d’être au contact d’objets que j’aime, de gens passionnants et passionnés !

Votre dernier coup de cœur ?
L’exposition «Géométries Sud» à la Fondation Cartier, avec une installation textile d’Olga de Amaral, les céramiques de Gustavo Pérez et surtout les peintures historico-narratives de Luiz Zerbini, qui seraient fantastiques traduites en tapisserie de lice.

L’artiste ou l’objet d’art que vous aimeriez présenter ?
Sans hésitation, la tenture des «Anciennes Indes», tissée à la manufacture royale des Gobelins.

La phrase professionnelle que vous répétez souvent ?
Elle est de Miss. Tic : «L’éthique, c’est l’esthétique de l’intérieur»… et il en faut dans notre métier !

Vos projets ou prochains temps forts ?
Le salon Collect à Londres jusqu’au 3 mars, avec des œuvres de Françoise Paressant, Mathieu Ducournau, Aurélie Mathigot et Sandrine Pincemaille, Art Paris Art Fair, avec un solo show de Mathieu Ducournau, puis, à la galerie, une expo Jean Lurçat/Mathieu Matégot, du 17 mai au 29 juin.

 

Galerie Chevalier, 25, rue de Bourgogne, Paris VIIe, tél. : 01 42 60 72 68, www.galerie-chevalier.com et www.cbparsua.com
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne