Une boite chinoise incrustée de pierres dures

Le 04 février 2021, par Anne Doridou-Heim
Une boîte incrustée de pierres dures, une figurine bouddhique et un jade formaient une triade réussie.
Chine, XVIIIe-XIXe siècle. Boîte rectangulaire à deux compartiments, en bois incrusté sur tous les côtés de motifs naturalistes en pierres dures, 20 26 15,5 cm.
Adjugé : 116 480 
Un bon résultat n’arrivant jamais seul, au cours de cette vente spécialisée en arts d’Asie, ce sont trois pièces chinoises – un chiffre bénéfique dans la culture du vaste empire – qui suscitaient tout particulièrement la convoitise. Cette boîte à deux compartiments en bois foncé (du zitan ?), incrusté sur tous les côtés de pierres dures, multipliait les motifs naturalistes : camélias, pivoines, prunus, chrysanthèmes, mais encore sur le couvercle des nuages, la lune et une grue couronnée. Des symboles de longévité, de prospérité, de bonheur… qui ont porté chance à l’objet d’art fabriqué entre le XVIIIe et le XIXe siècle, puisqu’il a été acquis à 116 480 €. Déjà, un peu plus tôt dans l’après-midi, une grande figurine en bronze dorée (h. 39 cm) sculptée au XIXe-XXe siècle s’était élevée à 87 100 €. Elle représente un dieu menaçant du panthéon bouddhique, portant une tiare et un bijou pectoral formés de têtes humaines et de crânes. Quant à une plaquette (l. 7,5 cm) en jade vert clair de la première moitié du XXe siècle, c’est à 42 900 € que son phénix stylisé renaissait au milieu de fleurs de nénuphar. L’inventivité des artistes chinois n’est plus à prouver mais il est toujours bon de la retrouver !
vendredi 29 janvier 2021 - 11:15 - Live
Delon - Hoebanx
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne