La première vacation du jeudi présente des livres et des photos traitant de l’Orient  comme un exemplaire des Decada de l’historien portugais Joao de Barros comprend six volumes. Suivant une proposition que lui avait adressée en son temps Dom Manuel I, il commence à écrire la chronique des actions des Portugais en Inde – les Décadas da Ásia ainsi nommées parce que, à l'instar de l' Histoire de Tite Live, elles regroupent les événements par livres pour des périodes de dix ans. La première Décade fut publiée en 1552, la seconde en 1553, et la troisième en 1563. La quatrième , inachevée, fut complétée par João Baptista Lavanha et publiée à Madrid en 1615, bien après sa mort. Les trois premiers volumes composent la deuxième édition des Trois premières décennies de Barros publiées par le Sénat de Lisbonne. Le quatrième volume est la plus rare édition de Decada , publiée à Madrid par João Baptista Lavanha. Cette rare suite est estimée 20 000/30 000 €. La seconde session offre des tableaux orientalistes comme une huile sur panneau attribuée à Rudolf Ernst (1854-1932), À la porte du palais (30 000/40 000 €) et des objets d’art islamique, tel un fragment de broderie nasride, atelier andalou-marocain, vers 1480-1580 ( 20 000/40 000 €). Articles après-vente
L’Orient dans toute sa variété : une véritable broderie
Deux jours de ventes offraient un large panorama deLire la suite
Articles avant-vente
L’Orient des photographes
Le XIX e   siècle se passionne pour l’Orient, ConstantinopleLire la suite
299 Résultats