vendredi 28 mai 2021 - 14:00 - Live
Salle 2 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 7500...
Tessier & Sarrou et Associés
Pour ce nouvel opus sur le thème "Madame sort ses griffes", c'est celle d'Elsa Schiaparelli qui pourrait susciter le plus de convoitises. 40 000/60 000 € sont en effet demandés d'une veste de dîner intitulée Galerie des glaces , isssue de la collection Zodiaque automne-hiver 1938-1939. Attribuée à Gabrielle Chanel, une robe du soir en crêpe Georgette de soie rouille rebrodée de frises géométriques (printemps-été 1923) est annoncée à 1 000/1 200 €, tandis qu'un modèle, du soir également, de Christian Dior, vers 1950, en organza de soie ivoire plissé, à haut bustier ayant appartenu à madame Hervey Firestone (1897-1990), nécessitera 3 000/4 000 €. Pierre Balmain livre une robe de bal à traîne en faille noire (vers 1952-1953, 2 000/3 000 €), Maggy Rouff, deux robes vers 1950, l'une de cocktail en organza de soie noire rebrodée de galons, bustier décolleté (800/1 200 €), l'autre du soir, en satin noir façonné de motifs cachemire rebrodés de tubes cristal, paillettes et perles irisées (800/900 €). Comptez 600/800 € pour celle figurant en couverture du catalogue, un modèle anonyme des années 1930, en satin jaune taillé dans le biais, le devant du corsage orné d'un motif hortensia réappliqué en broderie (600/800 €). Articles après-vente
Soir pailleté
Madame sortait ses griffes une nouvelle fois chez Tessier & Sarrou et Associés (M.  Grassat) le vendredi…Lire la suite
Articles avant-vente
Le baroque selon Schiaparelli
Velours de soie brodée de lames d’or, miroirs biseautés,Lire la suite
141 Résultats