dimanche 15 novembre 2020 - 14:30 - Live
Enghien-les-Bains - 2, rue du Docteur-Leray -...
Goxe - Belaisch - Hôtel des ventes d'Enghien
De grands noms du XX e siècle sont au rendez-vous le dimanche 15. Aux cimaises, Alexander Calder attirera l’attention avec une œuvre de 1946, une encre de Chine et gouache sur papier dont les couleurs éclatantes font écho à son titre, Aux belles harmonies avec joie et amour (20 000/30 000 €). Elles trouveront leur écho dans la Villa La Gardie à Cailhau , éclaboussée de soleil estival par Achille Laugé, en 1933 (18 000/20 000 €). Fabienne Verdier livrera sa version personnelle du Printemps dans un triptyque de 2002, attendu autour de 70 000 €. Une cinquantaine de sculptures prendront le relais, suivies par les objets d’art. Imaginé en 2001 par Ronan & Erwan Bouroullec, un vase lumineux en fibre de verre laquée vert, renfermant une plante éclairée par un néon (12 000/15 000 €), côtoiera ainsi un calice de verre ceint d'une monture d'arggent ciselée de pommes de pins, créé près de cent ans plus tôt par René Lalique (10 000/15 000 €). Articles après-vente
Calder, l’abstraction pour univers
Fabienne Verdier, Alexander Calder, Joan Miró et JeanLire la suite
Articles avant-vente
Fabienne Verdier, une ode à la nature
À un  siècle d’écart, Fabienne Verdier et René LaliqueLire la suite
251 Résultats