vendredi 30 octobre 2020 - 13:30 - Live
Salle 2 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot - ...
Gros & Delettrez
L'œuvre la plus attendue de la collection d'un chineur (123 lots) qui ouvre l'après-midi est un Poisson Saint-Pierre d'Aloys Zötl (1803-1887) à la plume et l'aquarelle, qui pourrait trouver preneur entre 3 000 et 5 000 €. Deux pierres noires sur vélin au monogramme de David Teniers,  Le Buveur et Le Fumeur,  sont attendus à 6 000/8 000 € (l'ensemble) ; une gouache sur vélin (collé sur panneau) de l'atelier d'Adam François Van der Meulen figurant La Prise de Besançon (en 1674 par Louis XIV après 201 ans de règne Habsbourg), dont la version originale est conservée au musée du Temps au palais Granvelle (à Besançon), est attendue à hauteur de 4 000/6 000 €. Il faudra être beaucoup plus patient et compter 20 000/30 000 € et 50 000/70 000 € si l'on se déplace pour une Adoration des mages de l'atelier de Jacob Jordaens et une toile du maître anversois lui-même Saint Pierre et saint Barnabé à Lystre . Dans un genre beacoup plus facile, 100 à 300 € seront suffisants ou nécessaires pour se voir adjuger les silhouettes découpées et au fusain d'époque Restauration d'Auguste Édouart (1788-1861) dont une dizaine sont ici proposées. Du mobilier, on a retenu une bibliothèque à deux portes vitrées en bois noirci et placage d'ébène, écaille rouge et laiton début XVIII e portant l'estampille de Nicolas Sageot (12 000/18 000 €) et un buffet à hauteur d'appui en bois de placage marqueté de rubans feuillagés et fleuris (dans le goût de David Roentgen), signé Gervais Maximilien Durand (8 000/10 000 €). Articles avant-vente
Un désordre savamment organisé par Jacob Jordaens
Réalisée vers 1660, cette toile met en scène un sujetLire la suite
468 Résultats
Résultat : Non Communiqué
Résultat : Non Communiqué
Résultat : Non Communiqué