Luxe, calme et Méditerranée

Le 26 juin 2019, par Claire Papon et Anne Foster

Direction la Côte d’Azur pour le contenu de la villa La Pausa.

André Metthey (1871-1920), vase en faïence émaillée décoré en relief de cavaliers et d’un chasseur, entourés d’animaux et d’arabesques se détachant sur un fond orné de spirales, h. 53,5 cm.
Estimation : 5 000/8 000 

Meuble à deux corps du XVIe siècle, en noyer incrusté d’os et de nacre, sièges à haut dossier en bois tourné garnis de cuir, dans le style du XVIIe, pique-cierges, tapis espagnols et portugais, panneaux italiens XIXe en coquillages, cabinet augsbourgeois marqueté, céramiques d’André Metthey, affiches de Toulouse-Lautrec, porcelaines des familles verte et rose ou encore plat en faïence de Pablo Picasso à décor de scène de tauromachie… Les objets plairont aux amateurs, autant que leur provenance. Ils ont été acquis des années 1930 à 1980 et sont estimés de quelques dizaines d’euros à 20 000 environ. La vue sur la grande bleue est imprenable depuis cette villa des hauteurs de Roquebrune-Cap-Martin conçue par l’architecte Robert Streitz pour Gabrielle Chanel, en 1928-1930. Après plusieurs séjours dans le Midi avec le duc de Westminster, elle choisit de se faire construire une maison à son goût. C’est-à-dire inspirée de l’abbaye cistercienne d’Aubazine, en Corrèze, transformée en orphelinat, où elle a passé une partie de son enfance. La Pausa affiche des lignes pures, presque sévères. Surmontant l’entrée principale, cinq fenêtres rappellent le chiffre fétiche de Mademoiselle. La villa, dit-elle, est meublée «d’une façon nouvelle, simple et moderne». On y croisait Misia Sert, Jean Cocteau, Salvador Dalí, Pablo Picasso, Igor Stravinsky, Somerset Maugham. En 1954, Gabrielle Chanel revend la propriété et son contenu à Emery Reeves (1904-1981), journaliste et éditeur, et son épouse Wendy. La seconde vie de La Pausa commence, qui accueille le couple Onassis, Winston Churchill, dont Emery est le biographe, Grace Kelly, Graham Sutherland. Les objets du quotidien sont conservés, le mobilier restauré, les cadres transformés en miroirs. Des chefs-d’œuvre impressionnistes s’y ajoutent, ainsi qu’un ensemble d’arts décoratifs de la Renaissance au XIXe siècle. Ceux-ci ont fait partie de la donation réalisée par Wendy Reeves au Dallas Museum of Art en 1985, plus de mille quatre cents pièces. En 2015, la maison Chanel a acheté la villa avec l’ambition de lui redonner son esprit d’origine. Et de la proposer à la visite…

Agenda
250 lots sont inscrits au catalogue de la dispersion provenant du contenu de la propriété La Pausa, sur les hauteurs de Roquebrune-cap-Martin. Édifiée pour Gabrielle Chanel à la fin des années 1920, elle passe ensuite au couple Emery Reeves (1904-1981), journaliste et éditeur, et son épouse Wendy (1916-2007). Quelques dizaines d'euros à 5 000 seront suffisants ou nécessaires, à de rares exceptions près, pour décrocher des affiches de Toulouse-Lautrec, des cadres, des tableaux modernes (Gachet, Molyneux, Michelson, Malfroy, etc.), de l'art nouveau, des faïences d'André Metthey, des porcelaines de Chine, des objets de décoration. Notons toutefois que 15 000/25 000 € sont demandés d'une lampe de table en bronze d'Alberto Giacometti, modèle "Tête de femme", tandis que 5 000/10 000 € sont espérés d'un grand lustre en fer forgé à motifs de feuilles d'or.
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne