Roux-Renard en Avignon

Le 25 septembre 2019, par Caroline Legrand

Marius Roux-Renard sera l’une des têtes d’affiche d’une vente, dont le thème est la Provence, avec cette grande peinture représentant la compagne de l’artiste et, en arrière-plan, la cité des Papes.

Marius Roux-Renard (1870-1936), L’Avignounenco, huile sur toile, 98 130 cm.
Estimation : 8 000/10 000 

La ville du Vaucluse se détache du fond du tableau. La lumière éclaire les murs ocres du palais et se reflète sur le Rhône. Isidorine Bouvet, la compagne de Marius Roux-Renard, pose fièrement au premier plan. Vêtue du costume provençal traditionnel, elle semble se promener dans les bois, un livre à la main, telle une égérie de la culture régionale. Il faut dire qu’elle n’est autre que la sœur d’Henri Bouvet, membre du prestigieux Félibrige. L’association de poètes de langue d’Oc accueillait également les frères Grivolas, dont Pierre, l’aîné, fut le maître de Roux-Renard… Décidément, un tout petit monde ! Né à Orange, le peintre a étudié aux beaux-arts d’Avignon. Son professeur Grivolas le pousse à partir pour Paris afin de compléter sa formation. Il aura la chance de passer par l’atelier de Gustave Moreau  le maître de la couleur était aussi un enseignant qui incitait ses élèves à exprimer librement leur talent. Ses paysages provençaux et ses comtadines  vues du Comtat Venaissin, correspondant aujourd’hui à une partie du Vaucluse , authentiques et colorés, font mouche dès son premier Salon en 1893. Et, de nos jours, ils n’ont rien perdu de leur charme !

Agenda
La Provence sera en majesté avec quelque 200 lots portant sur cette région, ses artistes et sa culture. Les précéderont des pièces d'argenterie et des bijoux français et russes, comme une fontaine à eau chaude ou samovar de la fin du XIXe siècle, par Boin Taburet (1 200/1 500 €), et un service à thé et à café en argent et vermeil par Gratchev et John Ferdinand Olsonius, à Saint-Pétersbourg vers 1881-1883 (1 000/1 500 €). Des autographes, des livres et lettres de personnalités provençales suivront, avec à leur tête un manuscrit autographe de La Cabro de monseu Seguin d'Alphonse Daudet, daté de 1868 (3 000/4 000 €). On aura ensuite le choix entre des vêtements traditionnels et des accessoires de mode, annoncés pour la plupart à quelques dizaines d'euros. Des faïences anciennes de Moustiers, dont un plat ovale XVIIIe décoré en camaïeu bleu dans le goût de Bérain, à motif de Neptune entouré de grotesques ailées (600/800 €), seront suivies en fin de vacation par les tableaux. L'occasion d'emporter notamment un paysage maritime d'Adolphe Louis Gaussen, La Côte (1 500/1 800 €), ou une œuvre de Marius Roux-Renard, L'Avignounenco (8 000/10 000 €. Voir Gazette 32 page 110). 
samedi 05 octobre 2019 - 14:00 - Live
Salon-de-Provence - Rue Conrad Chastel - 13300
Dame Marteau - Air Auction
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne