Panorama (avant-vente)

Pop artiste portugais

Lors de la vente à Caen du samedi 23 janvier, cette technique mixte sur papier signée José de Guimarães (né en 1939) tentera de rivaliser aux côtés de la peinture de Pierre Soulages, acquise en 1956 par Léopold Sédar Senghor dans l’atelier de l’artiste. Si 800 000/1 000 000 € seront nécessaires pour emporter la toile du maître abstrait, 4 000/6 000 € sont annoncés pour cette Femme allongée réalisée en 1987 par l’artiste portugais (Caen Enchères OVV). Né José Maria Fernandes Marques, il a pris pour pseudonyme le nom de sa ville natale. Sa carrière se place sous le signe du pop art, mais aussi de son voyage en Afrique – il effectua son service militaire en Angola en 1967 – ainsi que de l’art précolombien ou chinois, qu’il collectionne d’ailleurs.

Agenda
À Caen vous attend le chef-d'œuvre de la semaine : une peinture du plus grands artiste français vivant, Pierre Soulages (né en 1919). Datée du 3 décembre 1956, cette toile fut acquise la même année dans l'atelier du peintre par le poète et futur premier président de la République du Sénégal, Léopold Sédar Senghor. Elle est vendue dans le cadre de la succession de son épouse Colette Senghor, avec une estimation à hauteur de 800 000/1 000 000 € (voir couverture et page 10 de la Gazette n° 45 du 18 décembre 2020). Du reste de ce programme par ailleurs classique, nous mettrons en avant une technique mixte sur papier de José de Guimarães, Femme allongée (4 000/6 000 €. Voir Gazette n° 2, page 86), une toile de Théophile Steinlen, Les Chats siamois (2 000/4 000 €), ou encore l'épreuve en marbre d'une sculpture animalière de Jean-Claude Lecouflet, L'Empereur (3 000/5 000 €). 
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne