Panorama (avant-vente)

Un parfum de séduction

Cela fait plus de dix ans, selon Bernard Gangler, expert de la vente de parfums présentée à Versailles le dimanche 17 novembre (Versailles Enchères OVV), que ce flacon de la maison Grenoville n’est pas apparu sur le marché. Cet exemplaire est en parfait état. Il fait partie d’une édition limitée de 1929, dont l’originalité tient dans le bois précieux recouvrant le verre, jusque sur son bouchon cubique (h. 11 cm). Son décor peint vénitien, à l’unisson de son nom, Casanova, est attribué à Marcel Bovis, alors un jeune illustrateur et décorateur de 25  ans, fraîchement émoulu de l’École des arts décoratifs de Nice. À Paris, l’artiste collaborera avec quelques grands noms, comme Follot et Sue.
Estimation : 2 500/4 500 

Agenda

Dispersant notamment une collection de flacons de parfum, cette vacation proposera cent soixante créations des XIXe et XXe siècles. Celles imaginées pour Grenoville, en 1910 et 1929, évoquant Venise par le biais de ses masques et du sulfureux Casanova, seront convoitées dans une fourchette de 1 500 à 4 000 €. Parmi les autres raretés, les spécialistes retiendront une série limitée du flacon aux colombes, créé par Lalique pour Nina Ricci (300/400 €), et remarqueront le coffret à abattants protégeant Le Jardin de mon curé, créé par Guerlain en 1910 (150/300 €). La mode et ses accessoires clôtureront l’après-midi en beauté. À la suite de quelque soixante-dix carrés de soie, tous les styles défileront depuis les années 1920, représentés par un châle peint de dahlias (30/50 €). Comptez environ 1 350 € pour un vanity de Louis Vuitton.

dimanche 17 novembre 2019 - 14:30 - Live
Versailles - 3, impasse des Chevau-Légers - 78000
Versailles Enchères
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne