facebook
Gazette Drouot logo print

À la manière de Giordano

Le 17 novembre 2021, par Vanessa Schmitz-Grucker

Luca Giordano, l’un des plus importants peintres napolitains du XVIIe siècle, a influencé de nombreux artistes en Italie où le thème de Suzanne et les Vieillards s’impose dès la fin du XVIe siècle.

À la manière de Giordano
Cercle de Luca Giordano (XVIIe siècle), Suzanne et les Vieillards, huile sur toile, 173 123 cm.
Estimation : 50 000/70 000 

Le sujet est relativement courant dans l’art européen, avec notamment la célèbre version du Tintoret dont la douceur du traitement tranche avec l’âpreté du sujet. Si Suzanne illustre les vertus de la modestie et de la fidélité, elle donne aussi l’occasion aux artistes de démontrer leur talent dans la représentation de nus féminins, pour le plus grand plaisir de leurs mécènes masculins. La présente scène n’est pas étrangère à celle que dépeint Luca Giordano dans l’huile sur toile conservée au musée britannique de Salford, et dont le style baroque fusionne les influences vénitienne et romaine dans une tension dramatique propre à ses sujets religieux. De 1692 à 1702, Giordano fut peintre à la cour du roi Charles II d’Espagne, exécutant, entre autres œuvres importantes, les plafonds de l’escalier de l’Escurial, de la sacristie de la cathédrale de Tolède et du Casón del Buen Retiro, à Madrid. Il forme alors de nombreux disciples et plusieurs œuvres semblent sortir de son atelier ou de son entourage sans que l’on puisse préciser la participation, ou non, du maître. Ici, le modelé des chairs, notamment des nus féminins, se rapproche étrangement de ceux auxquels Giordano nous a habitués. En revanche, le mouvement exagéré du corps féminin, baigné d’un clair-obscur caravagesque, est plus rare chez le maître napolitain. Le baroque, y compris tardif, était friand de ce genre de posture : Giuseppe Bartolomeo Chiari intensifiera également ce geste dans la version du Walters Art Museum (Baltimore) quand Artemisia Gentileschi concentre pour sa part la tension sur le jeu des mains (château bavarois de Weissenstein).

Agenda
Le matin, parmi les autres lots majeurs, une huile de l'entourage de Luca Giordano représentant Suzanne et les Vieillards (50 000/70 000 €) ou encore deux photographies de Christo : le Reichstag emballé (6 000/7 000 €) et The Umbrellas au Japon (9 000/12 000 €). Deuxième session l'après-midi, pour commémorer les deux cents ans d'indépendance du Brésil en 2022, avec la mise aux enchères de l'un des manuscrits les plus rares de Léopoldine d'Autriche : une lettre écrite juste avant d'embarquer sur le bateau qui l'emmènera au Brésil, où elle deviendra impératrice aux côtés de son mari Dom Pedro ; cette lettre à l'empereur Ferdinand d'Autriche du 10 août 1817 est estimée 50 000/60 000 €.
 
vendredi 26 novembre 2021 - 11:00 - Live
22 avenue Princesse Grace - 98000 Monaco
Hermitage Fine Art
Gazette Drouot
La Gazette Drouot
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne
Gazette Drouot