Panorama (avant-vente)

La tradition fleuriste

Le 12 mai 2021, par Caroline Legrand

Né en Hongrie, à Eperjes, Jakob Bogdany (1658-1724) se rend à Amsterdam en 1684 ; il y demeure jusqu’en 1688 et son départ pour Londres, où il terminera sa vie. Maîtrisant parfaitement la tradition hollandaise de la nature morte, il se spécialise dans ce thème, ainsi que dans les compositions animalières, notamment d’oiseaux exotiques, et devient un peintre très courtisé de la cour de la reine Anne. Plusieurs de ses peintures sont conservées dans les collections royales. Il vous faut prévoir pas moins de 12 000/15 000 €, à Pamiers le samedi 22 mai (Ariège Enchères OVV), pour décrocher sa toile intitulée Bouquet de fleurs dans un vase sur un entablement (85 109 cm, cabinet Turquin expert).

Agenda
Le peintre hongrois Jakob Bogdani (vers 1660-1724) s'invite du côté de Pamiers avec un beau Bouquet de fleurs dans un vase sur un entablement, annoncé à 12 000/15 000 € (voir Gazette n° 19, page 106). Passé par Amsterdam, l'artiste a effectué une grande partie de sa carrière en Angleterre, où il se spécialisa dans les natures mortes et compositions animalières. À ses côtés aux cimaises vous attendent aussi bien un Portrait de femme en Diane, de l'atelier des frères Beaubrun au XVIIe (3 000/4 000 €), que Le Tablier bleu (portrait de la mère de l'artiste) du peintre contemporain lyonnais André Cottavoz (1 500/2 000 €). Une assiette en céramique ornée de quatre profils entrelacés, créée par Pablo Picasso et éditée par l'atelier Madoura (5 000/7 000 €), complétera ce programme en compagnie de nombreux bijoux dont une bague en or gris avec diamant solitaire de taille brillant d'environ 1 carat (2 000/2 500 €). 
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne