facebook
Gazette Drouot logo print

De Gargilesse au sud de la France

Le 19 juin 2019, par Caroline Legrand

Léon Detroy, peintre de la vallée de la Creuse, pose son chevalet dans le Sud, où son style coloré et fait de touches hachurées peut s’exprimer pleinement.

De Gargilesse au sud de la France
Léon Detroy (1859-1955), Paysage aux oliviers, huile sur toile, 40 65 cm.
Estimation : 3 000 

Né à Chinon, en 1859, dans une famille aisée, avec un père médecin et une mère descendante de Gilles de la Tourette, Léon Detroy a toujours vécu sans souci pécuniaire. C’est son oncle maternel qui l’initie à la peinture avant que le jeune homme, diplômé en droit, n’entre aux Beaux-Arts de Paris en 1880. Cinq ans plus tard, Detroy part pour Gargilesse, au cœur de la vallée de la Creuse, sur les pas de George Sand. C’est un coup de foudre, qui le conduira à l’achat d’une maison puis à la fondation de l’école du Crozant, autour d’artistes qui partagent son goût de la peinture en plein air et des couleurs soutenues. Mais l’homme est également un grand voyageur. Il part dès 1902 en Italie  à Sorrente et en Sicile. Il pousse bien plus loin, en 1910, avec un voyage en Afrique du Nord. S’il connaît déjà Agay, dans le Var, l’artiste se rendra régulièrement, à partir de 1905, chez son ami le peintre belge Jean Vanden Eeckhoudt, qui a acheté une maison à Roquebrune. Les paysages du Roussillon mais aussi le village de Saint-Tropez, où vit son ami Dunoyer de Segonzac, comptent parmi les endroits qu’il fréquente avec plaisir. Comme une grande partie des paysagistes de cette époque, il est attiré par ce Sud qui offre, par sa lumière si particulière, une nouvelle vision de la nature, encore plus changeante et scintillante. Un motif idéal pour jouer de sa riche palette chromatique !

Agenda
Peintre de paysages tyrolien, Franz Richard Unterberger (1837-1902) voyage en Allemagne, au Danemark, en Écosse, en Belgique, dans le sud de la France, mais aussi en Italie. La région napolitaine et celle de Venise lui offriront ses motifs de prédilection. Il présente pour la première fois une vue du golfe de Naples à l'Exposition universelle de 1873, à Vienne. Une toile de l'artiste, figurant des Pêcheurs napolitains, sera présentée avec une estimation de 6 000 €. On se rendra dans le sud de la France devant un Paysage aux oliviers de Léon Detroy (3 000 €) et en Normandie avec La Plage, de Robert Antoine Pinchon (4 000 €). Des autres sections, nous mettrons en avant un pichet gothique « aux oiseaux » en terre de faïence blanche, à décor aux engobes de Pablo Picasso et édité par Madoura (5 000 €).   
dimanche 23 juin 2019 - 14:30
Hôtel des ventes du Vieux-Palais, 25, rue du Général-Giraud - 76000 Rouen
Bisman
Gazette Drouot
La Gazette Drouot
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne
Gazette Drouot