facebook
Gazette Drouot logo print
Panorama (avant-vente)

Les bienfaits du trèfle

Le 17 novembre 2021, par Claire Papon
Les bienfaits du trèfle

Si les bijoux art nouveau ne manquent pas sous le marteau, ceux de cet artiste font toutefois figures d’exception. C’est à Théodore-Eugène Goujon qu’est attribué ce collier en or, émail plique-à-jour, diamants et perle baroque, orné d’un motif de deux hampes ornées de trèfles, de rubans et de fleurettes (h. cm). La composition du motif en deux parties symétriques maintenues par deux chaînettes et le thème floral sont parmi les indices du travail de cet artiste répertorié dans les archives du Salon de 1906. Si, dans la nature, un trèfle sur dix mille porte quatre feuilles, le rendez-vous pour tenter sa chance sur ce bijou exécuté au début du XXe siècle est fixé mardi 23, salle 3 à Drouot, chez Ader (Mme Soupault), à hauteur de 4 000/5 000 €. Qui ne risque rien, n’a rien…

Agenda
Entre 200 000 et 250 000 € seront nécessaires pour acquérir le lot phare de cette vente, une bague en platine sertie d’un diamant navette pesant 8,87 ct, épaulé de deux diamants baguette. Il sera également possible d’emporter un diamant rectangulaire sur papier de couleur "fancy" jaune vif pesant 10,11 ct pour 100 000/150 000 € (pureté Vs2) et une bague en or gris ornée d’un diamant rond pesant 6,43 ct pour 70 000/90 000 €. Mentionnons pour finir un bracelet ruban, modèle "Ludo", de la maison Van Cleef & Arpels. Pour cet élégant bijou en or 18 ct à fermoir orné d’un saphir ovale cabochon dans des enroulements sertis de diamants ronds, réalisé dans les années 1930, il faudra compter entre 10 000 et 15 000 €.
mardi 23 novembre 2021 - 14:00 - Live
Salle 3 - Hôtel Drouot - 75009
Ader
Gazette Drouot
La Gazette Drouot
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne
Gazette Drouot