L’empereur et le prince

Le 08 octobre 2019, par Claire Papon

Pour sa première vente à Drouot consacrée aux arts du Vietnam, la maison Millon présente ce bol en porcelaine muni d’une marque impériale. Avis aux collectionneurs fortunés.

Chine pour le Vietnam, XVIIIe siècle. Bol en porcelaine à décor «bleu de Hué» de dragon et kilim parmi les nuages, marque en bleu sous couverte, cerclage en métal au col, diam. 16 cm.
Estimation : 30 000/40 000 

Après les 112 000 € obtenus le 14 juin dernier sur un vase en porcelaine «bleu de Hué», et les 78 000 € d’une assiette également de mêmes époque et facture, tout laisse présager une belle bataille d’enchères. Comme la dernière pièce citée, notre bol porte la marque khan xuan thi sa («Éternel printemps, palais de gauche»), en référence au palais des Trinh, dont les membres se succédèrent comme des rois au nord, s’imposant aux empereurs de la dynastie Lê de 1539 à 1786. Son décor est classique, qui mêle parmi les nuages, dragons et kilins (licorne), animaux fantastiques, emblèmes du roi et du prince héritier. C’est en Chine, dès le début du XVIIIe siècle, que sont fabriquées ces porcelaines «bleu de Hué». Selon la coutume, le Vietnam doit alors porter des tributs aux empereurs chinois, dont il est le vassal. En contrepartie, rois et mandarins vietnamiens pouvaient commander à la manufacture de Jingdezhen des porcelaines réalisées d’après les modèles offerts aux ambassadeurs se rendant à Pékin. L’exécution est parfaite, le dessin très soigné, les motifs, nombreux et variés, puisant à la source chinoise : objets symboliques, végétaux, fleurs et fruits souvent associés à un animal, paysages dans lesquels sont retracées des scènes historiques… Paradoxalement, aucun bleu de Hué ne fut fabriqué dans cette ville du centre du Vietnam, siège des empereurs de la dynastie Nguyen, et capitale du pays de 1802 à 1945, traversée par la rivière des Parfums…

mercredi 16 octobre 2019 - 14:00
Salle 6 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot - 75009
Millon
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne