Panorama (avant-vente)

Un Santu Spilitu du Kongo

Ce précieux élément en alliage de cuivre (ht : 16,5 cm), datant du XVIIe ou du XVIIIe siècle, est désigné sous le nom de « Santu Spilitu » (Esprit saint). D’après certaines hypothèses, ce type de pommeau ornait, au Kongo, les cannes d’autorité des « maestri », interprètes des missionnaires de noble ascendance. Issue de la collection Walschaerts d’Anvers, cet objet a figuré en 1958 à l’Exposition universelle de Bruxelles. Témoignage des premières années d’évangélisation du royaume du Kongo, il sera défendu le 17 octobre, à Bruxelles, par la maison Native.
Estimation : 30 000/40 000 

Agenda
Parmi les différentes collections privées belges représentées dans ce catalogue mêlant en toute harmonie arts tribaux, art contemporain occidental et mobilier du XXe siècle, figure un ensemble de trente œuvres d'art d'après-guerre et d'art contemporain, de même provenance, incluant une sculpture unique de Giuseppe Penone (20 000/30 000 €), une photographie peinte par Gerhard Richter (30 000/40 000 €), un diptyque de Christo relatif à un projet de 1978 (30 000/50 000 €), ou encore un bronze de Per Kirkeby (20 000/30 000 €). Signalons par ailleurs une collection de rares crucifix et autres sculptures chrétiennes du Kongo, certains de ces objets datant de la fin du XVIIe siècle.
samedi 17 octobre 2020 - 19:00 - Live
Bruxelles - Galerie de Ruysbroeck, 5 - B-1000
Native
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne