L’art et la manière

Le 16 septembre 2020, par Caroline Legrand

Par ses figures allongées et expressives, cette Vierge à l’Enfant avec saint Jean-Baptiste est un bel exemple de l’art maniériste de Pier Francesco Foschi.

Attribué à Pier Francesco Foschi (1502-1567), Vierge à l’Enfant avec saint Jean-Baptiste, panneau de peuplier, 78 57 cm.
Estimation : 8 000/12 000 


S’il réalisa de nombreux tableaux religieux, Foschi est également connu pour ses portraits d’un genre tout particulier, peints entre 1530 et 1540, où il jouait d’un léger contrapposto afin de donner plus de vie à ses modèles. Au musée Condé de Chantilly est notamment conservé de sa main un Portrait d’Andrea del Sarto, réalisé vers 1525. Le grand artiste florentin fut son maître. Foschi, lui-même fils du peintre — passé par l’atelier de Botticelli — Jacopo di Sandro Foschi, a réalisé de nombreuses copies des œuvres de Del Sarto. Inconnu des spécialistes jusqu’à sa découverte en 1953 par Longhi, Pier Francesco Foschi est désormais considéré comme l’un des grands noms de la peinture florentine. Il a notamment travaillé au début de sa carrière à la décoration de la loggia de la Villa di Careggi de sa ville, sous la direction du maniériste Pontormo, autre artiste à l’avoir beaucoup influencé. Il participa également aux décorations des mariages de Cosme Ier de Medici et Eleanor de Tolède, en 1539, puis de Francesco de Medici et Johanna d’Autriche en 1565. Son style alliant l’art Renaissance d’Andrea del Sarto et le maniérisme d’un Bronzino ou Bandinelli était très apprécié et demandé, comme en témoignent les nombreux retables à son actif, tels la Vierge à l’Enfant avec saint Benoît et saint Bernard de San Barnaba, à Florence, ou le panneau de Saint Pierre et le bienheureux Filippo Benizzi pour l’église Saint-Benoît à Pise.

Agenda
Les peintures sur ardoise sont extrêmement rares. Les amateurs de tableaux anciens auront ici la chance d'en posséder une avec la présentation à 6 000/8 000 € d'une Sainte Catherine d'Alexandrie, attribuée au peintre florentin du XVIIe siècle francesco Lupicini. On poursuivra dans la même spécialité avec une Vierge à l'Enfant avec saint Jean-Baptiste, attribuée à Pier Francesco Foschi (8 000/12 000 €). De beaux pedigree seront annoncés : des pièces d'archéologie ayant appartenu à la collection Ernest Chantre, des objets d'art du Moyen-Orient relevant de l'ancienne collection Émile Bourdaret ou encore un sabre japonais tachi à la lame de la deuxième année de l'époque Oei (1395) et au fourreau de la fin de l'époque d'Edo : une arme provenant du général Claudel, à qui l'empereur du Japon l'aurait offerte d'après la tradition familiale (6 000/8 000 €). Un tabouret tripode n° 20 dit communément « Tout bois à trois pieds » de Charlotte Perriand, d'un modèle créé vers 1947 et édité par l'Équipement de la maison puis par le BCB (4 000/6 000 €), et un Fennec assis, tête tournée, taille 2 en bronze d'Édouard Sandoz (même estimation) compléteront ce programme.
lundi 21 septembre 2020 - 18:00
Grenoble - 3, rue Billerey - 38000
Sadde Hôtel des ventes de Grenoble
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne