Maurice Utrillo, de Domrémy à Montmartre

Le 01 avril 2021, par Claire Papon

Deux tableaux de Maurice Utrillo, issus d’un appartement de Neuilly-sur-Seine, sont mis aux enchères.

Maurice Utrillo (1883-1955), Le Moulin de la Galette, 1921, huile sur panneau, 27 49,5 cm.
Estimation : 30 000/35 000 

L’aquarelle gouachée La Rue de la basilique à Domrémy est datée 1933, estimée 20 000/30 000 € et témoigne une fois encore du goût de Maurice Utrillo pour certains bâtiments et églises de province et de la banlieue parisienne, mais surtout de son traitement original de l’espace : des perspectives montantes ou descendantes, des détours de rues, des volumes de maisons, créant un art soucieux de rigueur. Les personnages se réduisent à des silhouettes arpentant des trottoirs déserts, toute l’attention de l’artiste étant reportée sur les façades. Certaines, lépreuses, renforcent l’impression de solitude et de dépouillement, d’autres sont plus pimpantes comme dans cette vue du Moulin de la Galette, motif emblématique du peintre. À la différence de Renoir ou de Toulouse-Lautrec, qui captent l’atmosphère des bals publics en plein air puis des cabarets, le fils de Suzanne Valadon, authentique autochtone de la Butte, impose son style dépouillé et revient inlassablement sur le même endroit. Symbole vivant du lieu, il quitte rarement son fief, emportant son chevalet, «sans chemise, ni chaussettes, un litre vide sous le bras», rapportait Max Jacob dans Le Figaro artistique illustré de 1931.
 

Agenda
Cette dispersion provient de la succession de madame B et de son appartement à Neuilly-sur-Seine. Le contenu est classique qui comprend du mobilier d'époque (dont un bureau plat marqueté à la reine de croisillons à fleurettes, d'époque Louis XVI estampillé Bircklé, 20 000/25 000 €) et de style, des groupes en pierre dure, turquoise et corail chinois du XXe, de l'argenterie et des objets de décoration. C'est parmi les tableaux modernes que sont espérés les meilleurs scores : trois toiles de Maurice de Vlaminck, Champ de blé des années 1925-1930, Le Guéridon au vase de fleurs vers 1914-1915 et La Tour près de la maison, vers 1925, sont estimées respectivement 30 000/40 000 €, 30 000/50 000 € et 25 000/35 000 €, tandis que deux œuvres de Maurice Utrillo, Le Moulin de la Galette, 1921 et Rue de la basilique à Domrémy nécessiteront 30 000/35 000 € et 20 000/30 000 €.
jeudi 08 avril 2021 - 02:30 - Live
Salle 13 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot - 75009
Delon - Hoebanx
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne