Yves Gastou

Le 19 mars 2020, par Agathe Albi-Gervy
© DIDIER DELMAS

Paris a perdu l’un de ses plus grands marchands d’arts décoratifs. Yves Gastou est décédé le 10 mars, à 72 ans, des suites d’un accident vasculaire cérébral qui l’avait touché l’été dernier. Le célèbre galeriste de la rue Bonaparte, par son enthousiasme, son goût unique, son sens des mélanges délicieux et son accent chantant, manquera à toute une profession. Le premier à mêler arts décoratifs et design contemporain, c’est lui. Yves Gastou ouvre sa première galerie à Toulouse, au début des années 1970. Il y remet au goût du jour l’art nouveau et l’art déco, avant de se découvrir une passion pour les années 1950. Mais c’est par la défense du design des années 1980 qu’il imprime sa signature. On lui doit aussi la redécouverte des maîtres du design italien, les Gio Ponti, Carlo Mollino et autre Gaetano Pesce, ainsi que la découverte de Shiro Kuramata – dont il organise la première exposition monographique à Paris. En 1985, après un passage aux Puces de Saint-Ouen, il installe sa galerie rue Bonaparte, à Paris, dont la façade et l’intérieur sont tout entiers confiés à Ettore Sottsass. Depuis 2008, il travaillait main dans la main avec son fils Victor.