Victoires normandes pour le mobilier de Frank

Le 11 janvier 2018, par Philippe Dufour
Jean-Michel Frank (1895-1941), Fauteuil, bois et tissu.
Adjugé : 151 250 €

C’est à Saint-Valery-en-Caux qu’il fallait se rendre en ce premier lundi de l’année, pour découvrir un ensemble inédit de Jean-Michel Frank. Oublié depuis fort longtemps dans une demeure de la région, il se composait de pas moins de sept pièces qui attiraient collectionneurs et fanatiques du décorateur phare des années 1930. En tête, ce fauteuil tout simple, caractéristique du travail minimaliste de Frank, réalisé grâce à la virtuosité de son ébéniste et complice Adolphe Chanaux. Estimé à un prix maximum de 2 500 €, le siège, en bois clair et aux formes enveloppantes, s’envolait jusqu’à 151 250 €, témoignant une fois de plus de la vogue des créations de son auteur. Suivait la petite table de salon en marqueterie de paille rayonnante, présentée dans la Gazette n° 44, page 120 : elle finissait sa course à 73 810 €, à partir d’une estimation haute de 8 000 €. Autre merveille discrète mais disputée : un petit miroir au cadre gainé de galuchat reflétant 49 610 €. Une armoire aux teintes blondes trouvait aussi preneur pour 42 350 €. À 19 360 €, un choix s’imposait entre une boîte en marqueterie de paille et une coiffeuse; et on se consolait avec un cadre, également de paille, contenant une photographie représentant le petit salon de la villa de Chanaux à Dourdan, accessible à 18 150 €. L’autre versant de la vacation, était constitué de quelques toiles illustrant la région normande et ses villes emblématiques, tel le tableau intitulé Voiliers dans le port de Honfleur, et signé de Paul Gernez ; il était à vous contre 12 705 €. Peintre déclinant les scènes quotidiennes de cette province maritime, Léon Jules Lemaître livrait une Sortie de la messe à Rouen, pour laquelle il fallait débourser 8 349 €. Autre chantre de l’école de Rouen, Robert-Antoine Pinchon était l’auteur d’un Chemin au bord de la Seine, une huile sur toile qui inscrivait 7 139 €. Quant à la tapisserie du très apprécié Dom Robert, baptisée La Parade, tissée à Aubusson, elle affichait ses volailles multicolores pour 26 620 €. 

Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne