Ventes aux enchères Bilan 2017 : la France en bonne marche

Le 11 janvier 2018, par La Gazette Drouot
Chine, dynastie Song, statue de Guanyin, adjugée 2,47 M€ le 16 décembre 2017. Leclere, Drouot.

Quatrième place du marché de l’art mondial, la France a montré, au premier semestre 2017, qu’elle participait bien de la nouvelle dynamique dont le marché mondial a bénéficié dès le début de l’année : elle affichait alors + 7 % par rapport à 2016. Le bilan global de l’année se révèle tout aussi positif. À Drouot, le total réalisé en 1 182 ventes atteint 378 M€, soit 8 de plus qu’en 2016. «L’année 2017 marque un tournant pour Drouot, qui termine en hausse, pour la première fois depuis plusieurs années de stagnation», se réjouit Alexandre Giquello, président de Drouot Patrimoine. Du côté des maisons de ventes, le trio de tête est le même que l’an dernier : Christie’s totalise 342,3 M€, devant Sotheby’s et ses 246 M€, puis Artcurial avec 191,1 M€. Millon & Associés enregistre un produit de 37,3 M€ en France et 4,6 M€ en Belgique, tandis que Pierre Bergé & Associés réalise 26,6 M€ en France et 6 M€ en Belgique. Tajan comptabilise quant à lui 35,2 M€, devant Cornette de Saint Cyr et ses 31,2 M€. En régions, s’étendre sur le territoire serait une recette de succès : Aguttes, présent à Neuilly-sur-Seine, Paris et Lyon, se place derrière le trio de tête, avec 45,1 M€. Entre Marseille et Paris, Leclere se trouve fort de 22,5 M€  un chiffre en hausse de 30 % par rapport à 2016 , au coude-à-coude avec Osenat, qui, à Fontainebleau, compte un total de 21 M€. Le groupe Ivoire, rassemblant treize maisons de ventes, totalise quant à lui 63 M€. Signalons que, même si la plupart comprennent les frais acheteurs, ces chiffres ne relèvent pas d’une méthode identique, prenant ou non en considération la TVA, les après-ventes ou les ventes privées.

Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne