Gazette Drouot logo print

Une intimité studieuse avec Lé Phô

Publié le , par Philippe Dufour
Vente le 29 octobre 2022 - 14:00 (CEST) - Domaine de Lacoste, avenue de la Côte-des-Roses - 11100 Narbonne

La lecture sous le pinceau du peintre vietnamien… une atmosphère sereine qu’il transcrit à merveille pour en faire un chef-d’œuvre, face à des statues de l’époque Ming ou une sculpture signée Sandoz.

Lé Phô (1907-2001), La Lecture, début des années 1940, encre et couleurs sur soie,... Une intimité studieuse avec Lé Phô
Lé Phô (1907-2001), La Lecture, début des années 1940, encre et couleurs sur soie, collée sur carton, signée en caractères chinois, lettres latines et cachet de l’artiste, 61,8 45,8 cm.
Adjugé : 682 000 

Au faîte de son art en ce début des années 1940, Lé Phô livre une vision du bonheur familial où une mère veille sur ses deux enfants, dont l’un déchiffre – sans doute à haute voix – un texte calligraphié. La Lecture (qui a fait l’objet d’une longue analyse dans la Gazette n° 37, page 20) était la vedette de cette session narbonnaise, puisque, à partir d’une estimation haute de 150 000 €, cette peinture sur soie s’est envolée à 682 000 €. Un résultat auquel n’était pas étranger un pedigree impeccable : la composition (61,8 45,8 cm) a été exposée en mai 1942 à la galerie Pasteur à Alger, lors de l’exposition consacrée à Mai-Thu et Lé Phô, puis acquise avant 1956 par des collectionneurs ayant habité en Algérie, et conservée depuis dans la même famille. Précisons encore qu’un certificat d’authenticité a été établi par Alain Le Kim, fils et ayant droit de l’artiste, et que l’œuvre figurera dans le catalogue raisonné en préparation par ce grand spécialiste… On restait en Extrême-Orient avec le lot suivant : il s’agit d’un ensemble de trois groupes en bronze laqué rouge et or, datant de la dynastie Ming (1368-1644) ; au centre, une divinité taoïste assise sur un trône, les mains jointes, les pans du vêtements retombant, est entourée de deux porteurs d’offrandes (h. 46 et 56 cm). Le trio recevait pas moins de 94 240 €. Retour en France, grâce à un Fennec assis, de face par Édouard-Marcel Sandoz pour la Manufacture nationale de Sèvres : cette épreuve en grès tendre à patine brun-rouge nuancé (h 24 cm) fait partie des douze modèles réalisés par le sculpteur pour la célèbre institution entre 1921 et 1940. Le petit renard des sables, portant la signature de son auteur ainsi que la marque à la rose de la manufacture, était apprivoisé à 8 060 €.

Arts d’Asie, tableaux anciens, sculptures, bronzes, verreries, armes, militaria, souvenirs historiques, objets d'art et d'ameublement, meubles anciens et de style
samedi 29 octobre 2022 - 14:00 (CEST)
Domaine de Lacoste, avenue de la Côte-des-Roses - 11100 Narbonne
Meyzen
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne