Gazette Drouot logo print

Un moment de grâce avec les automates et les poupées

Publié le , par Philippe Dufour
Vente le 06 juin 2021 - 14:00 (CEST) - 7, rue Collin-d'Harleville - 28000 Chartres

Sujets animés ou bébés aux visages de porcelaine étaient de sortie, illustrant les productions des meilleurs fabricants de leur temps.

Léopold Lambert (?-1935), Turc fumeur, automate, vers 1880, tête en carton pressé,... Un moment de grâce avec les automates et les poupées
Léopold Lambert (?-1935), Turc fumeur, automate, vers 1880, tête en carton pressé, yeux de sulfure, mécanismes et musique à deux airs, vêtements d’origine, clé «LB»,  34 34 56 cm.
Adjugé : 12 360 

C’est avec une poupée que débutait cette longue session : un exceptionnel bébé Bru breveté, du modèle dit «circle and dot» ; relevant de la taille 12, avec bouche fermée, il possède une tête pivotante (marquée en creux «Bru Jne 12») et un buste, tous deux en biscuit. Son appellation anglaise décrit une marque caractéristique composée d’un rond et d’un point, et probablement laissée par la forme du moule. Doté d’un corps en peau, avec articulations à goussets, cet enfant sage du début des années 1880 (h. 84 cm) attirait 18 600 €. C’était ensuite aux ateliers d’Émile Jumeau de montrer leur savoir-faire, avec un bébé à tête en biscuit pressé, marqué en creux «E J», arborant bouche fermée, yeux de sulfure bleu, vêtements et chaussures d’époque, sans oublier une perruque blonde, sur un corps articulé à huit boules (h. 48 cm)… et adopté à 7 800 €. Le lendemain 6 juin, place aux automates et autres accessoires de musique mécanique, emmenés par le Turc fumeur, analysé dans la Gazette n° 22 (voir l'article Un automate exotique du XIXe siècle, qui fume en musique page 24). Réalisé par le grand spécialiste parisien Léopold Lambert vers 1880, ce personnage oriental fort animé tourne la tête et fume, portant à sa bouche alternativement l’embout de son narguilé et une tasse de café (34 x 34 56 cm). Tout ceci pouvant s’effectuer sur deux airs musicaux. Paré de ses plus beaux atours (d’origine) en velours, le janissaire requérait pas moins de 12 360 €, soit le double de son estimation haute. À ses côtés, un Clown aux barres parallèles musical faisait son numéro ; portant la marque de Roullet-Decamps, cet automate, d’abord debout, prend appui sur les deux barres, se lève, pivote pour se tenir d’une main sur une barre puis se rétablit sur celle-ci, effectuant les mouvements inverses avant de revenir à sa position de départ (h. 45 cm). Une prestation que l’on a récompensée de 9 720 €.

automates, Magie, spectacle (sur le thème du), musique mécanique
dimanche 06 juin 2021 - 14:00 (CEST)
7, rue Collin-d'Harleville - 28000 Chartres
Ivoire - Galerie de Chartres (Gody-Baubau - Maiche - Paris - Rivière)
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne