Tribal Art London : une exposition-vente en ligne

Le 18 juin 2020, par Agathe Albi-Gervy

La foire Tribal Art London a repousseé sa prochaine édition au mois de septembre 2021, mais propose une série d’expositions virtuelles, «curatées» et commerciales.

Tablier cérémoniel de femme, Geelvink Bay, Papouasie occidentale.
Photo Frans Faber Tribal Arts

La pandémie a contraint la foire Tribal Art London à repousser sa prochaine édition au mois de septembre 2021. Cependant, désireux de soutenir la communauté des acteurs culturels spécialisés dans les arts tribaux, ses organisateurs ont décidé de créer, comme tant d’autres foires ou salons, un événement en ligne. Il s’agit dans leur cas d’une série d’expositions virtuelles, «curatées» et commerciales. La première de ces expositions-ventes thématiques, «Fusion des cultures : l’impact du commerce et des voyages sur l’art tribal», sera à découvrir sur le site tribalartlondon.com du 25 juin au 1er août. Explorant le développement des routes qui ont permis à des richesses comme l’or de circuler dans le monde, ce projet étudie également l’impact des importations européennes sur les communautés non occidentales. Les visiteurs pourront naviguer de galerie en galerie et en apprendre davantage sur l’histoire de Mansa Musa, empereur du Mali – monarque du XIVe siècle considéré comme l’homme le plus riche de l’histoire –, sur l’importance des billes de verre dans les relations entre marchands européens et chinois dès le XVe siècle, ou encore sur le rôle du tissu dans l’avènement de la mondialisation. Cette exposition au propos ambitieux est construite avec des œuvres et objets proposés en vente par des marchands spécialisés, à l’image des Britanniques Bryan Reeves, Cordelia Donohoe, Joss Graham ou Sam Handbury-Madin, rejoints par les Hollandais Louis Nierijnck et Frans Faber, le Sud-Africain Jeremy Sabine et le Belge Rob Temple. Les deux prochains rendez-vous sont d’ores et déjà à noter : «Capital tribal : objets de richesse et de prestige dans la société tribale», du 17 septembre au 7 novembre, et «Esprit d’animaux : l’utilisation de la forme animale dans le rituel tribal», du 3 décembre 2020 au 10 janvier 2021.

Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne