Gazette Drouot logo print

Sous le signe de l’Indochine et du Vietnam éternel

Publié le , par Philippe Dufour
Vente le 03 décembre 2021 - 14:00 (CET) - 14, rue du Rempart-Saint-Étienne - 31000 Toulouse

L’incontournable Mai-Thu et le non moins remarquable Nguyen Thi Nhung étaient les ténors de cette vacation placée sous le signe de la féminité, accompagnés de leurs camarades de Hanoi.

Mai-Thu (1906-1980), Broderie, encre et couleurs sur soie, signée, 58,6 x 29,2 cm.... Sous le signe de l’Indochine et du Vietnam éternel
Mai-Thu (1906-1980), Broderie, encre et couleurs sur soie, signée, 58,6 29,2 cm.
Adjugé : 157 500 

On ne présente plus Mai-Thu ni son œuvre si intimiste, explorant les occupations et autres passe-temps des jeunes femmes du Vietnam. L’une d’entre elles avait été choisie comme modèle de Broderie (58,6 29,2 cm), peinture à l’encre et couleurs sur soie – technique toujours fort convoitée. L’œuvre, ayant bénéficié de l’approbation du Comité Mai Thu, a été disputée jusqu’à ce que le marteau tombe à 157 500 €. Dans son sillage, apparaissait une composition d’un artiste un peu moins connu, mais tout aussi apprécié : Nguyen Thi Nhung. L’artiste a, naturellement, suivi l’enseignement de la prestigieuse École des beaux-arts de Hanoi, faisant partie de la promotion VIII (1932-1937), dans la section «peinture». Ici, il livrait une délicate Jeune femme aux chrysanthèmes, toujours peinte à l’encre et couleurs sur soie (40 59,5 cm). Elle était enlevée à 83 160 €. Quant à Tu Duyen, il signait un Bouquet de roses dans un vase (36,5 46 cm), soit une aquarelle sur soie emportée en échange de 5 544 €. Au chapitre des laques – tout aussi convoitées –, s’est détaché un panneau, orné de Deux jeunes filles dans une échoppe de jarres, par Kim Dông, qui l’a signé et daté «58». Pour l’artefact de cet étudiant de la promotion XVIII (1944-1945, section peinture), il fallait compter 54 180 €. Par son compatriote Van Tho, maître de ce même médium, s’animait un Couple de mandarins suivis de leur servante, retour du marché ; le panneau signé (70 120 cm) a attiré sans peine 11 592 €. Et en troisième position, avec 4 158 €, se plaçait Nguyen Tin Trinh pour sa laque Jeune fille pensive au paravent (57 42 cm), intégrant aussi l’emploi de la coquille d’œuf et de la nacre.

 

Nguyen Thi Nhung, Jeune femme aux chrysanthèmes, encre et couleurs sur soie, 40 x 59,5 cm (détail). Adjugé : 83 160 €
Nguyen Thi Nhung, Jeune femme aux chrysanthèmes, encre et couleurs sur soie, 40 59,5 cm (détail).
Adjugé : 83 160 
vendredi 03 décembre 2021 - 14:00 (CET) - Live
14, rue du Rempart-Saint-Étienne - 31000 Toulouse
Ivoire - Primardeco
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne