Robert Brooks, "auctioneer" visionnaire

Le 09 septembre 2021, par Vanessa Schmitz-Grucker

L’ancien propriétaire de Bonhams est décédé le 23 août dernier à l’âge de 64 ans, des suites d’une longue maladie.

DR

Né le 1er octobre 1956, Robert Brooks a grandi à Londres et a fait ses études à la St Benedict’s School d’Ealing. Il hérite du virus des enchères par son père, qui travaillait chez Bonhams. Mais c’est chez Christie’s qu’il fait ses premières armes et devient le plus jeune commissaire-priseur maison, avant d’être nommé directeur à seulement 27 ans puis de rejoindre le conseil d’administration trois ans plus tard. Il quitte la société pour fonder sa propre maison, Brooks, en 1989, avec le soutien de collectionneurs de voitures classiques, sa passion. En 2000, Brooks rachète Bonhams, associant les voitures à l’art et aux antiquités, et rebaptisant l’entreprise «Bonhams and Brooks». L’année suivante, celle-ci rachète à LVMH une partie des activités de Phillips, et l’entreprise est renommée «Bonhams». La maison se développe considérablement sous son mandat, Robert Brooks souhaitant rivaliser avec Sotheby’s et Christie’s. Il s’installe notamment à New York et à Hong Kong. Robert Brooks avait pris sa retraite en 2018 après avoir vendu Bonhams au groupe de capital-investissement Epiris.

Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne