facebook
Gazette Drouot logo print

Révélations, au rendez-vous de l’Europe

Le 14 mai 2019, par Virginie Chuimer-Layen

En célébrant la scène européenne, la 4e édition de la biennale internationale des métiers d’art et de la création veut intensifier l’image d’un secteur dynamique sur les plans artistique et économique.

Révélations, au rendez-vous de l’Europe
Révélations 2017.
© Photoproevent

Avec plus de 40 000 visiteurs, quatre cents exposants et seize pays représentés, la dernière édition de Révélations, biennale parisienne des métiers d’art et de la création internationale, s’était achevée dans la perspective de faire encore mieux en 2019. Objectif acté puisque «R4» comme l’appellent les membres de la filière accueille au Grand Palais cinq cents exposants, issus de trente-trois pays, sélectionnés par un comité d’orientation artistique composé de personnalités du secteur, du marché et des médias. «Au fil des éditions, la biennale est devenue le “manifeste” de la créativité et du potentiel économique de nos métiers», déclare Aude Tahon, présidente d’Ateliers d’art de France (syndicat professionnel des métiers d’art), fondateur et organisateur de l’événement. Sans négliger le reste du monde, R4 souhaite, cette année, présenter la vision d’une Europe des métiers d’art unie. Pour accueillir exposants, prescripteurs ou simples amateurs, le salon renouvelle sa confiance au scénographe-designer Adrien Gardère. Celui-ci réitère ses claires-voies de bois clair, afin de préserver la confidentialité des exposants, tout en ouvrant les stands sur les allées. «Adrien a compris nos valeurs, notamment à travers un pas-de-porte équitable pour chaque exposant», confie la présidente. Quant à l’exposition «Le banquet», elle parcourt toujours l’allée centrale de ses archipels nationaux. Véritable colonne vertébrale, elle met en exergue le meilleur de la création de onze pays, parmi lesquels la Thaïlande, le Cameroun, l’Afrique du Sud, le Chili, le Canada, l’Iran une première et bien sûr la France.
Le Luxembourg à l’honneur
Faisant suite à la Norvège en 2013, la Corée du Sud en 2015 et le Chili en 2017, le grand-duché du Luxembourg est, cette année, le pays à l’honneur. «Au-delà de son économie dynamique, ce petit pays de grands talents est un carrefour de populations plurielles, enrichissant de leurs cultures notre terreau de création», vante Jean-Marc Dimanche, commissaire du pavillon luxembourgeois. Et qui dit Luxembourg dit pays fondateur, comme la France, de l’Union européenne. À ce sujet, R4 met particulièrement en avant la scène du Vieux Continent. Pour ce faire, elle invite le World Crafts Council Europe (WCC Europe) à célébrer ses 40 ans avec une exposition rassemblant, sur l’agora centrale, des pièces de vingt-quatre artistes européens de dix-huit pays («Crafting Europe»). «Dès l’entrée, le public découvrira la vision contemporaine des métiers d’art à cette échelle, explique Louise Allen, présidente du WCC Europe. Mais aussi une approche tantôt différente, tantôt commune de la matière selon les pays et créateurs, ainsi que la richesse de savoirs plus traditionnels.» L’Europe au cœur de la biennale s’illustre également avec Nuances in Blue and Black, installation monumentale de la Norvégienne Hanne Friis, constituée de cinq cents pièces de jean cousues et symbole visuel de l’événement. Fort de son précédent succès, le parcours Hors les murs s’étend à quatorze adresses parisiennes. La mythique maison de taxidermie Deyrolle invite ainsi Aude Franjou et Olivia Trégaut, artistes du bronze et du chanvre. Côté galeries, chez Maria Wettergren, un solo show est consacré à Hanne Friis, tandis que la galerie Collection enseigne des Ateliers d’art de France organise une exposition de céladons de Jean-François Fouilhoux. Dans le Marais, le chocolatier Patrick Roger imagine «L’art est dans le geste» et, dans le 5e arrondissement, l’Institut finlandais propose «Keep Your Garden Alive», associant artistes et designers finnois. Parmi d’autres lieux chargés d’histoire, notons l’implication de maisons de ventes aux enchères : à l’hôtel Marcel Dassault, Artcurial invite Hubert Barrère, directeur de la maison Lesage (Chanel), à présenter des créations brodées réalisées pour l’occasion. À l’hôtel Drouot, Côme Rémy (expert en arts décoratifs du XXe siècle), Charlotte Vivier-Lebrun (consultante en céramique contemporaine) et Pascale Mussard (présidente de la villa Noailles) ont sélectionné des pièces d’environ cinquante créateurs de renom ou émergents, sur la base de leur technicité et de leur qualité artistique, pour la vente aux enchères «Manière matière», organisée par Drouot Estimations le 25 mai. «Par ce biais, les jeunes pousses bénéficieront de la réputation et de la proximité de leurs aînés», renchérit Aurélie Grenier, en charge du programme Hors les murs.
Une triple identité
La présence des métiers d’art dans les ventes aux enchères refléterait-elle la volonté du salon de renforcer son empreinte économique ? Le business lounge et les speed dating, organisés en partenariat avec l’association VIA, sont des outils favorisant les échanges et les affaires. La vacation précitée constituera une manière nouvelle pour les créateurs d’être visibles sur le marché, d’accroître leur portefeuille d’acheteurs potentiels internationaux et sera une opportunité de se créer une cote. Au-delà de sa dimension financière, R4 fait aussi la promotion du secteur à travers une pédagogie étudiée. Des conférences tout public, des projections de films, un important symposium réunissant des experts de tous pays, mais aussi des ateliers pour enfants et des visites guidées sont mis en place pendant toute sa durée. En présentant une vision actualisée de la création, en développant l’éducation, la transmission, la logistique pour la conclusion d’affaires, Révélations affirme sa triple identité, artistique, culturelle et économique. Une biennale qui ne cesse de défendre ses acteurs et leurs métiers, vus par Aude Tahon comme des «alternatives en matière de consommation de masse, privilégiant les circuits courts et la réalisation de soi». 

à voir
Révélations R4, biennale internationale des métiers d’art et de la création,
Grand Palais, avenue Winston-Churchill, Paris VIIIe.
Du 23 au 26 mai 2019.
www.revelations-grandpalais.com

Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne