Gazette Drouot logo print

Reporter des années 1930

Le 12 juin 2019, par Caroline Legrand

le travail humaniste de Roger Parry est à découvrir à travers un ensemble inédit de quelque 450 épreuves photographiques et 330 dessins.

Reporter des années 1930
Roger Parry (1905-1977), «Les Antilles», 1932, suite inédite de vingt tirages argentiques d’époque, montés sur carton, sur les Antilles françaises, 50 32,5 cm.
Estimation : 2 000/3 000 

Mis à l’honneur lors d’une exposition entièrement consacrée à son travail organisée au musée du Jeu de Paume à Paris en 2007, il apparaît comme un photographe avant-gardiste, à l’œil affûté, et surtout audacieux. En effet, il a fait preuve d’inventivité et de modernité comme peu d’autres photographes de son temps. Après s’être formé à l’École nationale des arts décoratifs, il devient assistant de Maurice Tabard au studio de photographie publicitaire Deberny-Peignot en 1928. Une période très formatrice, techniquement, avec l’apprentissage des photogrammes, photomontages et solarisations. Certains exemples en seront proposés lors de cette vente, comme L’Homme à la guitare, un photomontage attendu à 80/100 €. Il participe à la publication de Banalité en 1930, recueil de poèmes de Léon-Paul Fargue, ce qui le rapproche des milieux intellectuels, notamment du mouvement surréaliste. 150/200 € seront demandés pour un exemplaire de cet ouvrage et 100/150 € pour un Autoportrait surréaliste, assis, avec surimpressions de la même époque. Viendra ensuite l’époque des voyages, au cours desquels Roger Parry réalisera des photos bien éloignées des habituelles cartes postales. Des images nouvelles pour l’époque, comme en témoigne la série de 1932 consacrée à Tahiti, composée d’une soixantaine de tirages argentiques et contretypes d’époque, comprenant notamment des portraits de lépreux (1 000/1 500 €). Il se rend également en Hollande en 1937-1938. Pour preuve, les seize grands tirages argentiques d’époque de la série «Zuyderzée»  qui servira à la publication d’un ouvrage du même nom de Jeff Last (NRF Gallimard, 1938). Elle offre au regard de vibrants portraits humanistes, dont ceux de modestes pêcheurs (3 000/5 000 €). En véritable reporter, Parry braque son objectif sur les oubliés de la société, mais il prend aussi des risques pour certains sujets, comme pour ce soldat de la Wehrmacht pris en photo dans les rues de Paris en 1943, alors que c’était absolument interdit par les autorités d’Occupation (tirage argentique daté vers 1950, estimé 150/200 €)... Moins connus, les dessins de Roger Parry sont estimés pour la plupart entre 50 et 300 €. S’en distingue un intéressant ensemble de 80 œuvres à l’encre narrant son voyage en URSS, en 1947, à l’occasion de la conférence de Moscou (2 000/3 000 €).

Photographies anciennes et modernes
jeudi 20 juin 2019 - 14:30 (CEST) - Live
Hôtel des ventes, 70, rue Vendôme - 69006 Lyon
De Baecque et Associés
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne