Gazette Drouot logo print

Pierre Moos, l'âme de Parcours des Mondes s'en est allée

Publié le , par Agathe Albi-Gervy

Le directeur du salon d'art tribal parisien s’est éteint le 16 novembre à Paris, dans sa 84e année.

© Parcours des Mondes Pierre Moos, l'âme de Parcours des Mondes s'en est allée
© Parcours des Mondes

Homme d’affaires et collectionneur d’art moderne et d’arts africains, sa carrière dans l’univers du luxe et de la parfumerie lui offre l’occasion de se tourner vers l’international, en dirigeant un groupe de 17 usines, dont 13 à l’étranger. En 2001, il se sépare de ses sociétés, et rachète trois ans plus tard Tribal Art Magazine pour le relancer. Des marchands l’incitent alors à reprendre le Parcours des mondes en perdition, ce qu’il consent à faire en 2008. En misant sur la publicité, une sélection stricte des marchands et un vetting tout aussi sérieux, il redresse la barre. Mieux encore : il en fait un événement international, et invite d’ailleurs les marchands étrangers à y participer, ce qui n’était pas le cas depuis la création du Parcours en 2001. Sa plus belle intuition, Pierre Moos l’a eue en choisissant d’ouvrir la manifestation au-delà de l’Afrique, en intégrant les galeries d’arts d’Asie en 2015 et d’archéologie quatre ans plus tard. La portée du Parcours s’en est de fait accrue et son image en fut renforcée. L’avocat belge Yves-Bernard Debie, actionnaire de Tribal Art Magazine et ami de Pierre Moos, reprend la direction de l’événement.

Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne